À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

       
      ou
      Fermer X

      Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

      Suggestions:
      1- Vérifiez l'orthographe
      2- Entrez un code postal
      3- Entrez le nom d'une ville
      4- Entrez une adresse

      Déborah François, l'ingénue annonciatrice

      Déborah François dans Populaire.... (Photo: fournie par Mongrel/Métropole Films)

      Agrandir

      Déborah François dans Populaire.

      Photo: fournie par Mongrel/Métropole Films

      Partager

      Sur le même thème

      Révélée grâce à L'enfant des frères Dardenne, film lauréat de la Palme d'or à Cannes en 2005, Déborah François hérite aujourd'hui du rôle de Rose Pamphyle, l'héroïne de Populaire. Dans cette comédie de Régis Roinsard, la comédienne prête ses traits à une jeune fille de 21 ans dont le destin tout tracé sera bousculé grâce à ses talents dans les concours de vitesse dactylographiques.

      «Je suis tombée amoureuse de ce personnage dès la lecture du scénario, précisait l'actrice la semaine dernière à Paris. Non seulement Rose est-elle annonciatrice de ce qui surviendra plus tard dans les mouvements revendiquant les droits des femmes, mais le personnage me permettait aussi d'exploiter mon potentiel de fantaisie. Je n'avais pas eu l'occasion de le faire souvent jusqu'à maintenant. Je sais qu'environ 150 filles étaient sur les rangs pour ce rôle, mais je crois que Régis a senti que c'était une question de vie ou de mort pour moi!»

      Ce rôle avait aussi ses exigences «physiques». Pendant sept mois, Déborah François s'est entraînée à taper sur de vieilles machines à écrire, dont les touches sont évidemment un peu plus «carrées» que celles d'un clavier d'ordinateur.

      «Dans une vraie compétition, je crois que je pourrais même faire un très bon score!»

      Cette plongée dans les années 50 a aussi permis à l'actrice de vivre à plein une période de cinéma qu'elle affectionne particulièrement.

      «Le cinéma des années 50 est mon préféré, dit-elle. À cette époque, les acteurs n'avaient pas ce poids de rendre les choses crédibles ou réalistes. Le spectateur savait qu'il était au cinéma et il en acceptait les conventions. J'adore les films de Billy Wilder notamment. Si je devais n'en choisir qu'un film de cette époque, ce serait Funny Face de Stanley Donen. Je voue un culte à Audrey Hepburn!»

      À 25 ans, Déborah François a aujourd'hui envie d'explorer toutes les facettes de sa personnalité d'actrice. Elle souhaiterait aussi tourner à l'étranger, notamment au Québec.

      «Il faudra que je donne un coup de fil à Marc-André Grondin!», dit-elle en évoquant son partenaire dans Le premier jour du reste de ta vie...

      Populaire

      Cote La Presse

      Normandie, 1958. Refusant le destin de ménagère tout tracé pour elle, Rose quitte son village pour Lisieux où un assureur célibataire, impressionné...
      Fiche du film
      Partager

      lapresse.ca vous suggère

      • Romain Duris, un homme de son temps

        Entrevues

        Romain Duris, un homme de son temps

        Depuis quelques années, Romain Duris aime se transformer à l'écran. À la faveur de Populaire, l'acteur se glisse dans la peau d'un homme de son ... »

      • Régis Roinsard: au parfum des années 50

        Cinéma

        Régis Roinsard: au parfum des années 50

        Régis Roinsard n'est pas un nostalgique. Celui qui propose Populaire, un premier long métrage, ne pourrait avoir la nostalgie d'une époque qu'il n'a... »

      publicité

      publicité

      publicité

      la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

      publicité

      publicité

      Autres contenus populaires

      image title
      Fermer