Oscars: Sylvain Bellemare raconte la confusion à la fin du gala

Sylvain Bellemare raconte que le moment était «très... (PHOTO AFP)

Agrandir

Sylvain Bellemare raconte que le moment était «très embarrassant» pour les producteurs qui ont annoncé sur scène que le prix allait plutôt au film Moonlight.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Victoria Ahearn
La Presse Canadienne
Toronto

Le Montréalais Sylvain Bellemare a un souvenir mémorable qui accompagne sa victoire pour le film Arrival à la cérémonie des Oscars, dimanche soir.

Le spécialiste du son était encore au Dolby Theatre lorsque Warren Beatty et Faye Dunaway ont annoncé par erreur que l'Oscar du meilleur film allait à La La Land.

Selon Sylvain Bellemare, le moment était «très embarrassant» pour les producteurs qui ont annoncé sur scène que le prix allait plutôt au film Moonlight.

«C'était stupéfiant pendant 15 à 20 secondes. Je pense que nous croyions que c'était une plaisanterie, mais non, c'était vrai», a-t-il décrit au téléphone depuis Los Angeles, une fois la cérémonie terminée.

«Mais les gens étaient très contents, car Moonlight est un bon film qui mérite beaucoup», a-t-il ajouté.

Le cabinet d'audit PwC, chargé de la remise des prix, a confirmé lundi que Warren Beatty et Faye Dunaway avaient reçu la mauvaise enveloppe.

«Finalement, les choses se sont passées comme prévu», selon M. Bellemare. «C'était bizarre, mais ces choses arrivent et au moins, on a eu le vrai gagnant sur scène.»

Sylvain Bellemare a remporté l'Oscar du meilleur montage sonore contre des équipes telles que celles de Hacksaw Ridge ou La La Land.

«J'ai reçu une bonne poignée de main de la part de Ryan Gosling quand je suis allé sur la scène», a raconté le Québécois, ajoutant que toutes ses pensées étaient avec le réalisateur Denis Villeneuve et l'équipe de Arrival.

«Il y a tellement de monde derrière ce prix. C'est une récompense collective et j'étais si fier pour eux, pour nous», a lancé M. Bellemare.

Arrival met en vedette Amy Adams dans la peau d'une linguiste qui vit une métamorphose personnelle alors qu'elle tente de communiquer avec des extraterrestres qui se sont posés sur Terre. Jeremy Renner interprète pour sa part un astrophysicien théoricien.

Le film était en nomination dans huit catégories lors des Oscars de dimanche, notamment pour le meilleur film.

Parmi les créations de M. Bellemare, mentionnons le film Incendies, également de Denis Villeneuve, qui avait été en lice pour l'Oscar du meilleur film en langue étrangère.

Les autres films de l'homme de 49 ans incluent C'est pas moi, je le jure! et Monsieur Lazhar du réalisateur québécois Philippe Falardeau.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer