Madonna se dit opprimée par le sexisme

À 58 ans, même une légende de la pop comme Madonna, qui n'a plus rien à prouver... (PHOTO ARCHIVES AFP)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

À 58 ans, même une légende de la pop comme Madonna, qui n'a plus rien à prouver à personne, peut se sentir opprimée par le sexisme ambiant et ceux qui lui reprochent la jeunesse de ses amants.

«Je me suis toujours sentie opprimée», confie la «Material Girl» au magazine Harper's Bazaar.

«C'est en grande partie dû au fait que je suis une femme mais aussi parce que je refuse de mener une vie bien rangée. J'ai fondé une famille peu conventionnelle», estime la chanteuse, avant d'ajouter: «J'ai eu des amants qui étaient trois décennies plus jeunes que moi. Cela dérange les gens. J'ai l'impression que tout ce que je fais met les gens très mal à l'aise».

Celle qui a marqué la bande-son des années 1980 avec Like a Virgin a été romantiquement liée à des jeunes hommes de moins de 30 ans et ne s'en cache pas. Tout récemment, le mannequin ivoirien Aboubakar Soumahoro, et lui le danseur français Brahim Zaibat ou encore le Néerlandais Timor Steffens.

Madonna - qui a quatre enfants et qui a été mariée à deux reprises - dit aussi être victime de sexisme parce qu'on lui demande pourquoi elle continue à travailler.

«Est-ce que quelqu'un est allé voir Pablo Picasso en lui disant: «Bon ben, tu as 80 ans, tu n'as pas peint assez de tableaux?». Non, j'en ai assez de cette question».

La chanteuse, qui a fait une tournée mondiale l'année dernière pour promouvoir Rebel Heart son dernier album, va de nouveau passer derrière la caméra en réalisant Loved, un film dont elle a écrit le scénario basé sur un roman de Andrew Sean Greer, The Impossible Lives of Greta Wells.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer