La relève mise en valeur à VRAK

L'humoriste Phil Roy s'amusera à piéger des gardiens... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE)

Agrandir

L'humoriste Phil Roy s'amusera à piéger des gardiens et des gardiennes d'enfant dans l'émission Les enfants Roy.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Pour attirer de nouveaux téléspectateurs, la chaîne de télévision jeunesse VRAK mise sur une programmation renouvelée et bonifiée en productions originales, qui met plus que jamais en valeur la relève artistique du Québec.

Hier matin, les jeunes vedettes et les responsables de la programmation de la chaîne s'étaient donné rendez-vous au restaurant La salle à manger pour lancer la saison 2015-2016, qui commence dans quelques semaines. Au total, 17 productions originales représentant 167 heures de contenu y seront présentées, dont une nouveauté bien spéciale, Jérémie, «la seule fiction québécoise s'adressant aux jeunes adultes».

«Je joue le personnage de Camille, qui évolue avec cinq autres sauveteurs le temps d'un été, explique Stéphanie Arav-Clocchiatti, 19 ans, que l'on a déjà vue dans 30 vies, à Radio-Canada. On travaille tous au même camp. Jérémie [la nouvelle recrue] nous arrive avec un secret: un accident, dont on connaît peu de détails au début de la saison.»

Dans l'univers de Jérémie, diffusée à VRAK2 le mercredi à 20h, il n'y a pas de censure. Au cours de leur été, qui sera étalé sur 26 épisodes de 22 minutes, on verra les personnages boire, fumer du pot et faire l'amour.

«Il n'y a surtout pas de «message éducatif» dans les émissions de VRAK. Nous ne sommes jamais dans la morale. On présente une réalité telle qu'elle est, sans jugement», affirme Frédérique Traversy, directrice des productions originales.

Les concepteurs de l'émission ont eux aussi une réalité qui leur est propre: ils doivent produire du contenu de qualité avec un budget très, très limité. Si l'enveloppe moyenne d'une émission dramatique sur les chaînes généralistes avoisine habituellement les 500 000$ par épisode, l'équipe de Jérémie compose avec un budget cinq fois moindre.

Marie-Hélène Lapierre et Kristine Metz, auteures et conceptrices de Jérémie, ont écrit par le passé l'émission Tactik, à Télé-Québec. François Bouvier, qui a tourné récemment le film Paul à Québec, assure la réalisation.

Du web à l'écran

Le mercredi à 17h, Le monde selon Thomas Gauthier, une autre nouveauté, s'adressera aux adolescents qui patientent devant le téléviseur avant le souper.

Mais qui est-il, ce Thomas?

Posez la question à n'importe quel élève de polyvalente et la réponse risque de ressembler à «yo, t'es sérieux?». Sur l'internet, Thomas Gauthier est une vedette. Le jeune homme de 21 ans, étudiant en télévision à l'UQAM, s'est lancé dans la production de clips humoristiques sur YouTube il y a environ cinq ans. Aujourd'hui, près de 250 000 jeunes sont abonnés à sa chaîne internet, et il est suivi par 55 000 amateurs sur Facebook.

«Au début, je faisais ça avec un ami lorsqu'on avait du temps libre. Avec le temps, j'ai pris de la maturité dans l'écriture de mes sketches et dans le montage, ce qui m'a mené vers différentes occasions, dont celle-ci, à VRAK», explique le jeune vlogueur.

«C'est un moment d'ébullition pour [la chaîne]. Beaucoup de personnes présentes au lancement sont de nouveaux visages», ajoute Dominique Bazay, directrice principale de la programmation, qui rappelle avec fierté que VRAK atteint près de 2 millions de téléspectateurs par semaine.

Le petit frère de Dans une galaxie...

En conférence de presse, hier, Dominique Bazay a fait sans le vouloir une comparaison qui a placé les attentes bien haut: la nouvelle émission Camping de l'ours, qui met en vedette Léane Labrèche-Dor, LeLouis Courchesne, Pierre Brassard, Mickaël Gouin et Alexandre Landry, serait aussi drôle et attachante que la mythique Dans une galaxie près de chez vous, dont le succès avait propulsé l'équipage du Romano Fafard jusqu'au cinéma.

«Cette comparaison est très épeurante, car Galaxie, c'était épique. Je regarde encore les reprises aujourd'hui et je trouve que ça n'a pas vieilli», réagit Léane Labrèche-Dor, qui incarne l'un des personnages principaux de ce camping situé sur la frontière entre le Québec et le Mexique, dont la direction générale est assurée par nul autre qu'un ours, une marionnette ayant la voix de Pierre Brassard.

«Comme tous les ours, mon personnage est un peu bourru et aime ça chialer. Mais c'est aussi un artiste, qui joue de la batterie à ses heures. C'est assez flyé», explique Pierre Brassard.

Dans cette nouvelle émission, présentée le lundi à 17h, les acteurs tentent de toucher leur jeune public grâce à l'humour absurde. Mais Léane Labrèche-Dor et ses collègues croient aussi que les moins jeunes pourraient s'intéresser à leurs aventures.

«On veut que les jeunes regardent l'émission, mais aussi qu'un étudiant du cégep qui fume un joint et qui regarde ça après ses études fasse comme: «Oh, my God, c'est quand même nice.» C'est ça qu'on vise», résume la comédienne, tout sourire.

D'autres nouveautés s'ajoutent à la programmation 2015-2016 de VRAK, dont Les enfants Roy, animée par l'humoriste Phil Roy, qui piégera des gardiens et gardiennes averties. Les succès de la chaîne, dont MED et Code F, sont aussi renouvelés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer