Exclusif

375e de Montréal: un lancement tout en lumière

Durant les trois premiers mois de 2017, la... (PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Durant les trois premiers mois de 2017, la métropole vivra au rythme des lumières, de la bonne bouffe et des jeux en plein air, notamment lors du festival Montréal en lumière.

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le lancement des fêtes du 375e de Montréal sera poétique, féérique et fantaisiste, promet Gilbert Rozon. Durant les trois premiers mois de 2017, la métropole vivra au rythme des lumières, de la bonne bouffe et des jeux en plein air. Un grand spectacle télé lancera les activités. Et toute la ville sera illuminée, même le mont Royal! Le commissaire aux célébrations et des partenaires dévoilent la programmation hivernale.

La télé, pour débuter

Un spectacle télé marquera le début des festivités. L'émission de 90 minutes sera diffusée sur plusieurs chaînes. Des discussions sont en cours avec les stations francophones et anglophones. «Ce sera une grande déclaration d'amour à Montréal», dit M. Rozon. L'événement sera présenté le 21 décembre prochain pour profiter de 375 jours de fête. Et pour souligner l'arrivée officielle de l'hiver.

Les lumières de la ville

«La ville sera illuminée pour vivre, comme jamais, la magie de Noël», dit M. Rozon. Les grandes icônes vont briller: la Place Ville Marie, l'hôtel de ville, la Biosphère, la tour du Stade, etc. Les entreprises seront invitées à le faire. Même le mont Royal sera éclairé. «Les concepteurs ont plusieurs idées, explique le commissaire. L'une d'elles est d'utiliser de grosses boules pour projeter la lumière sur la face sud-est.»

La fête des Rois

Les Montréalais participeront à un concours d'éclairage de Noël. Des juges décerneront des certificats aux gagnants des maisons les mieux décorées et les plus étincelantes. Le 6 janvier, les 100 lauréats seront invités à un repas de la fête des Rois avec le maire Denis Coderre. «La reine et le roi s'envoleront ensuite à Lyon, une ville reconnue mondialement pour sa Fête des lumières», explique Gilbert Rozon.

Parcours immersif

Lyon sera la tête d'affiche de Montréal en lumière. «Ce sera une édition particulièrement festive», dit son PDG, Jacques-André Dupont, de Spectra. Lyonnais et Montréalais présenteront des créations spectaculaires. Parmi elles: llluminart. Ces installations interactives «témoigneront de Montréal comme ville intelligente et numérique». Un parcours immersif longera le boulevard De Maisonneuve.

50 chefs pour 50 ans

À cela s'ajoute le volet gastronomique. «Nous recevons 50 chefs pour célébrer les 50 ans de l'Expo», rappelle M. Dupont. Du nombre, 15 seront lyonnais. Quinze viendront des nations autochtones, des provinces et des territoires canadiens. Plus une vingtaine de grands chefs du réseau international Délice. Ils seront jumelés à des chefs québécois. Le festival Montréal en lumière se tiendra du 23 février au 12 mars.

Les zéros du samedi

L'Igloofest se déroulera au rythme de la musique techno. Mais le jour, il présentera des compétitions amicales et loufoques. «Notre thème: Le niaiseux, on prend ça au sérieux», dit Pascal Lefebvre, son président. Parmi les idées: lancer du sapin, descente en bac de recyclage, curling humain et ski de fond derby. D'autres? Monte ton Tempo et Trouve ton char dans la neige. Dans le Vieux-Port à partir de la mi-janvier.

Promenade architecturale

Pascal Lefebvre élabore aussi le projet «Montréal à moins 40». Cette promenade mettra en valeur l'architecture des pays nordiques. «On parle d'installations représentant des habitations de styles scandinave, russe, inuit, japonais, etc., explique-t-il. C'est une façon de créer des ponts avec des pays qui ont les mêmes climats que le Québec.» Le déambulatoire serait installé dans le Vieux-Port.

Montréal est «cool»

La Fête des neiges, dès la mi-janvier au parc Jean-Drapeau, animera, entre autres, les matchs de hockey interquartiers, précise Gilbert Rozon. En plus d'accueillir, avec Toronto, les Championnats mondiaux de hockey junior, la ville tiendra des Olympiades boréales, incluant un marathon. Bref, une foule d'activités hivernales donnant un sens au slogan international d'Yves Lalumière, patron de Tourisme Montréal: «It's not cold; it's cool!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer