La tête à la fête avec les Gémeaux

De gauche à droite: François Letourneau, Hélène Florent,... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE)

Agrandir

De gauche à droite: François Letourneau, Hélène Florent, Anne Elizabeth Bossé, Emmanuel Schwartz, Anne Casabonne, Émile Proulx-Cloutier et Sophie Prégent.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

La Presse

À défaut de rassembler tous les artisans de la télé derrière lui, le gala des Gémeaux (dimanche, 19h30, à Radio-Canada) déborde aujourd'hui largement du petit écran. Les comédiens que nous avons réunis pour notre séance photo témoignent bien de cette réalité, étant en nomination pour des rôles dans des séries dramatiques, téléromans ou comédies, mais aussi pour des émissions produites pour les médias numériques. Nous avons profité de cette séance pour leur poser quelques questions sur la télé qu'ils aiment.

Avez-vous eu un coup de coeur pour une émission québécoise?

HÉLÈNE FLORENT

Meilleur premier rôle féminin: comédie (La galère)

«Série noire. Un coup de coeur total. C'est rare que je regarde une série chaque semaine; souvent, je les loue par la suite. Mais là, je me suis fait avoir: j'attendais chaque semaine et, la journée de la diffusion, il ne fallait rien prévoir, car je voulais la regarder.»

ANNE CASABONNE

Meilleur premier rôle féminin : comédie (La galère)

«L'émission Génial! animée par Stéphane Bellavance. C'est une émission pour enfants où on initie les jeunes à la science; on la vulgarise et on met de l'avant des choses qu'on ne voit nulle part ailleurs dans l'univers télévisuel au Québec.»

SOPHIE PRÉGENT

Meilleur rôle de soutien féminin: comédie (Un sur 2)

«Je ne suis pas objective du tout [ndlr: étant la conjointe de Charles Lafortune], mais je vais vous parler de La voix pour une seule et unique raison: ç'a probablement été l'élément le plus rassembleur à la télévision dans les dernières années. J'ai même des amis très intellectuels qui sont venus me dire qu'ils avaient un fun noir à regarder ça.»

ANNE-ÉLISABETH BOSSÉ

Meilleur premier rôle féminin: dramatique (Série noire)

«Je dirais le nouveau SNL Québec. Je trouve qu'ils ont réussi le pari qu'ils se sont donné. C'est impressionnant qu'on fasse du bon direct comme ça. Je lève d'ailleurs mon chapeau à Katherine Levac pour son rôle d'Ontarienne.»

Quel rôle ou acteur vous a marqué?

FRANÇOIS LÉTOURNEAU

Meilleur premier rôle masculin: dramatique, Meilleure série dramatique, Meilleur texte: série dramatique (Série noire)

«J'aime beaucoup Larry David, qui a créé Seinfeld avec Jerry Seinfeld. Cette série-là, cet humour-là et la façon de construire les épisodes m'ont beaucoup inspiré. Je réalise avec le recul que Seinfeld a comme été une école de scénarisation pour moi.»

EMMANUEL SCHWARTZ

Meilleure interprétation masculine pour une émission ou série originale produite pour les médias numériques: fiction (Amour Amour)

«Depuis le décès de Philip Seymour Hoffman, je ne peux arrêter de penser à ses grandes performances. La dernière qui m'a marqué est le personnage de Lancaster Dodd qu'il joue dans The Master. Sa performance est enlevante, captivante.»

ÉMILE PROULX-CLOUTIER

Meilleur premier rôle masculin: dramatique (Toute la vérité) et Meilleure interprétation masculine pour une émission ou série originale produite pour les médias numériques: fiction (Agent secret)

«Je vais y aller avec deux classiques. D'abord, Mr. Bean, puisqu'il faut du génie pour réussir à en faire beaucoup tout en restant hyper nuancé. Et tout ça, sans même user de la parole. Et d'ici, pour lui faire un coup de chapeau, je dirais Sol.»




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer