SZA: CTRL... maximum aigre-doux ****

CTRL, de SZA... (IMAGE FOURNIE PAR Top Dawg/RCA)

Agrandir

CTRL, de SZA

IMAGE FOURNIE PAR Top Dawg/RCA

La PresseAlain Brunet 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Solana Imani Rowe, alias SZA, a fait le plus gros splash estival dans la mare R&B avec CTRL, premier album qu'elle vient défendre demain au Théâtre Corona. Et pour cause!

De toute évidence, l'auteure-compositrice-interprète n'étanche pas sa soif à l'eau de rose: «My man is my man is your man, heard it's her man too», chante-t-elle sur The Weekend.

Le propos général est celui d'une jeune femme libre, qui ne se berce pas d'illusions. La narratrice n'hésite pas à tenir des propos directs ou même salaces, projette l'image d'une femme désireuse d'assumer pleinement sa sexualité tout en intégrant les enseignements de ses aînées - bellement échantillonnés sur l'album.

Avec raison, les férus de culture africaine américaine raffolent de ce CTRL pour la qualité de sa réalisation, pour la trempe de ses collaborateurs: Kendrick Lamar, Travis Scott, James Fauntleroy et Isaiah Rashad lui donnent la répartie, Pharrell Williams y chante sur une piste, des microcitations de Justin Timberlake, Drake ou Giorgio Moroder sont employées par les beatmakers Scum, Lang, Cam O'bi et autres ThankGod4Cody.

La crudité du ton, l'honnêteté et le réalisme du propos, l'autorité vocale de l'interprète, les multiples accroches mélodiques au programme et la créativité aigre-douce de la facture participent également de cette propulsion tout à fait justifiée.

* * * *

R&B. CTRL. SZA. Top Dawg/RCA.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer