• Accueil > 
  • Arts > 
  • Musique 
  • > Décès de Merle Haggard, chanteur country «hors-la-loi» 

Décès de Merle Haggard, chanteur country «hors-la-loi»

Merle Haggard en avril 2014.... (PHOTO AP)

Agrandir

Merle Haggard en avril 2014.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Nashville

Le populaire chanteur de country Merle Haggard, lancé dans la musique après un concert du légendaire Johnny Cash dans une prison californienne, est décédé mercredi le jour de son 79e anniversaire au terme d'une carrière de six décennies, a rapporté sa porte-parole.

Merle Haggard est l'un des grands noms de la «country outlaw» (littéralement «country hors-la-loi») et fut l'une des voix critiquant le mouvement hippie dans les années 1960.

L'artiste, qui effectuait encore récemment des tournées en dépit de problèmes de santé, est décédé mercredi des complications d'une pneumonie à son domicile dans le nord de la Californie.

Auteur de plus de 30 chansons classées numéro 1 des ventes de country aux États-Unis, son plus grand tube est Okie from Muskogee.

Cette chanson sortie en 1969 est devenue un hymne pour dénoncer la contre-culture des hippies et faire l'apologie de la guerre au Vietnam.

«On ne fume pas de marijuana à Muskogee / On ne prend pas de LSD / On ne brûle pas nos cartes d'appelés dans la grande rue / Mais on aime vivre bien et libre», lance le premier couplet de la chanson.

Okie from Muskogee a souvent été reprise par des défenseurs des guerres entreprises par les États-Unis, mais Merle Haggard s'était défendu de vouloir établir des principes, expliquant chercher dans ce titre à comprendre l'Amérique profonde.

Plus récemment, le chanteur avait pris le parti de la démocrate Hillary Clinton, pour laquelle il avait écrit une chanson clamant Let's Put a Woman in Charge («Mettons une femme aux commandes») lors de sa première candidature à la présidentielle en 2007.

Très affecté par le décès de son père lorsqu'il était enfant, Merle Haggard avait multiplié les larcins, vols, distillation illégale d'alcool, et terminé en prison où il fut spectateur d'un concert de Johnny Cash en 1958, qui lui donna le déclic pour se lancer dans la chanson.

C'est dans cette prison de San Quentin en Californie que Johnny Cash, lui aussi chanteur de country outlaw, a enregistré l'album live At San Quentin qui a rencontré un grand succès.

Merle Haggard, qui a été salué comme «un frère, un ami» par un autre grand musicien de country outlaw Willie Nelson, avait dénoncé ces dernières années la tournure prise par la musique country, beaucoup trop calibrée selon lui par l'industrie du disque à Nashville, dans le Tennessee.

Dans un clin d'oeil sur sa page Facebook, le fils de Merle Haggard, Ben, a écrit mercredi: «Il y a une semaine, papa nous a dit qu'il mourrait le jour de son anniversaire, il ne s'est pas trompé».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer