• Accueil > 
  • Arts > 
  • Médias 
  • > Cinq décisions du Conseil de presse en faveur de La Presse 

Cinq décisions du Conseil de presse en faveur de La Presse

La salle de rédaction de La Presse.... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

La salle de rédaction de La Presse.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Conseil de presse du Québec donne raison cinq fois à La Presse à la suite de griefs déposés devant l'institution. Le Tribunal d'honneur des médias québécois a ainsi rejeté quatre plaintes qui remettaient en cause certains éditoriaux et chroniques publiés dans le cadre du débat entourant la charte des valeurs québécoises. Dans une autre cause, le Conseil a retenu la plainte des journalistes Maxime Bergeron et Kathleen Lévesque. Les deux reporters de La Presse reprochaient à une collègue pigiste à Yahoo! Québec d'avoir plagié le contenu de leur texte concernant une enquête menée par l'UPAC à Lac-Mégantic.

Ainsi, dans une décision rendue mardi, le Conseil a rejeté quatre plaintes contre les chroniqueurs Lysianne Gagnon et Yves Boisvert, l'éditorialiste André Pratte, le directeur de l'information Alexandre Pratt, le quotidien La Presse ainsi que le site internet lapresse.ca.

Dans un premier cas, Michel Lincourt et Michel Pion se plaignaient d'un déséquilibre dans les pages Débats en faveur des opposants au projet de loi sur la charte des valeurs. Après analyse, le Conseil a jugé qu'on y retrouvait au contraire une variété de points de vue. «Le média a donc rempli son mandat de favoriser la circulation des idées et de présenter une variété suffisante de points de vue», écrit le Conseil.

MM. Lincourt et Pion accusaient aussi le quotidien d'avoir publié des informations inexactes dans un article de l'éditorialiste en chef. Le Conseil a finalement donné raison à André Pratte.

M. Lincourt dénonçait aussi le refus de la direction de lui donner un droit de réplique concernant une chronique d'Yves Boisvert. Le Conseil en a conclu que La Presse n'avait pas à le faire, puisque M. Lincourt n'est «nullement mis en cause» par l'article.

Toujours concernant le débat entourant la charte des valeurs, les deux hommes soutenaient qu'une «photo inappropriée» avait été utilisée par le journal, présentant deux femmes dans la rue, vues de dos, dont l'une portant un hijab. Les plaignants avançaient que le débat concernait uniquement les employés du service public.

L'organisme indépendant a une fois de plus rejeté la plainte, jugeant la photo pertinente dans les circonstances.

Un texte de La Presse plagié

Dans une autre décision rendue hier, le Conseil de presse a établi qu'au total, 94% d'un article sur une enquête menée par l'UPAC à Lac-Mégantic publié sur le site Yahoo! Québec par la journaliste Martine Turenne est du «repiquage intégral ou quasi intégral» d'un texte écrit à l'origine par les journalistes Kathleen Lévesque et Maxime Bergeron de La Presse. Même si Mme Turenne a cité l'origine de l'article à quatre reprises, le Conseil blâme la pigiste pour cette «faute déontologique», qui risque d'induire le public en erreur.

«Le texte publié par Yahoo! n'apporte ni nouvelle perspective ni recherche originale, suivi, nouveaux renseignements, ou réactions supplémentaires, par rapport à l'article de Mme Lévesque et monsieur Bergeron» écrit-on dans la décision.

En contrepartie, le Conseil salue la réaction de Yahoo! Québec, qui a retiré l'article de son site web et se réjouit du souci démontré par l'employeur pour éviter qu'une telle situation se reproduise.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer