• Accueil > 
  • Arts > 
  • Médias 
  • > Controverse: Mondou retire ses publicités de Radio X 

Controverse: Mondou retire ses publicités de Radio X

L'animateur radiophonique Stéphane Gendron a soulevé la colère... (Photo archives La Voix de l'Est)

Agrandir

L'animateur radiophonique Stéphane Gendron a soulevé la colère des défenseurs des animaux en déclarant qu'il aimait écraser les chats.

Photo archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les propos controversés de Stéphane Gendron sur les chats n'ont pas fini de créer la polémique. Lundi, l'entreprise Mondou, qui vend notamment divers produits pour les chiens et chats, a annoncé qu'elle cessait d'annoncer ses produits sur les ondes de Radio X.

«Nous tenons à préciser que Mondou n'endosse aucunement les propos tenus par Stéphane Gendron sur les ondes de Radio X et nous en sommes choqués, tout comme vous», écrit Mondou sur sa page Facebook.

À l'origine de cette décision de Mondou, les déclarations incendiaires de l'animateur Stéphane Gendron, le 9 juillet dernier, durant son émission de radio: «Quand je vois un chat dans la rue, j'accélère pour ne pas le manquer [...] Bang! J'accélère», avait notamment lancé M. Gendron.

Sur la page Facebook de Mondou, des internautes avaient dénoncé que la compagnie ait annoncé ses produits chez Radio X. «Je ne peux malheureusement plus m'approvisionner chez vous, moralement il m'est impossible d'encourager Radio X», avait écrit l'un d'eux. Sitôt la décision de Mondou annoncée, plusieurs internautes ont fait savoir à l'entreprise qu'ils appuyaient cette décision.

Aucune sanction

En mai dernier, Mondou avait diffusé une campagne publicitaire sur toutes les stations de radio du Québec, incluant Radio X. «Cette campagne de publicité est terminée et nous ne comptons pas effectuer de nouveaux achats publicitaires sur les ondes de cette radio», confirme Diane Belisle, directrice marketing chez Mondou.

Le directeur de Radio X, Patrice Demers, avait eu vent de cette décision de l'entreprise spécialisée dans les produits pour animaux domestiques. «Je comprends que cette histoire ait choqué les gens, mais en même temps, je trouve ça dommage, car notre station est un lieu de débats et d'idées», ajoute-t-il. Il a également reconnu que plusieurs personnes étaient attachées aux animaux. «Je suis aussi désolé pour Mondou, qui était notre client», ajoute-t-il.

M. Demers a toutefois précisé qu'il n'était pas question d'imposer quelque sanction que ce soit à Stéphane Gendron. «S'il avait maintenu ses propos, on aurait eu plus de problèmes, mais la mise au point a été faite rapidement», précise-t-il.

Excuses

Stéphane Gendron s'est excusé dans une lettre publiée sur le site web de son émission de radio. «Je conviens que les images utilisées n'avaient aucune utilité pour faire avancer le débat sur cette question demeurée sans solution à ce jour. Pour toutes ces raisons, je m'en excuse», avait notamment écrit celui qui est aussi le maire d'Huntingdon.

La SPCA a annoncé l'ouverture d'une enquête sur le maire. «Nous sommes évidemment horrifiés et outrés; pour quiconque, faire ce genre de commentaires serait terrible, mais le fait que M. Gendron est une personnalité publique, et quelqu'un d'élu par le public, rend les commentaires même plus horribles», avait déclaré Alanna Devine, porte-parole montréalaise de la SPCA.

La lettre d'excuse ne précise pas s'il avait vraiment tué des chats comme il le prétendait dans son émission de radio. Il a été impossible d'aborder la question avec Stéphane Gendron, ce dernier n'ayant pas donné suite à nos demandes d'entrevues.

- Avec La Presse Canadienne




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer