Mile Ex End Montréal: un pont musical sous le viaduc

Matt Holubowski, Gabrielle Shonk, Aliocha et Lydia Képinski... (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

Matt Holubowski, Gabrielle Shonk, Aliocha et Lydia Képinski

Photo Marco Campanozzi, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La nouvelle, en juin, a eu l'effet d'une petite bombe sur la scène festivalière: la présente rentrée serait marquée par un énième événement musical. Mile Ex End Musique Montréal, qui se tient aujourd'hui et demain, plante son décor sous le viaduc Van Horne, en même temps que le Festival de musique émergente, à Rouyn-Noranda, et deux semaines avant Pop Montréal, des manifestations qui puisent aussi dans les tales pop, francos et indie rock. City and Colour, Patrick Watson, Cat Power, Charlotte Cardin et Godspeed You! Black Emperor figurent parmi les têtes d'affiche.

Claude Larivée, président de La Tribu, l'un des membres du collectif organisateur Mishmash, n'a pas l'intention de s'excuser.

«Il y a de la place pour tout le monde. Ça fait plus de 20 ans qu'on est présent dans le quartier et dans l'industrie de la musique.»

L'idée d'un week-end - et non d'un festival, précise M. Larivée, qui a grandi dans le Mile End - émerge d'une vision poétique, alors qu'un coucher de soleil sublimait la structure bétonnée à la croisée du Mile End et de Rosemont-La Petite-Patrie. «L'équipe de Piknic Électronik [aussi membre de Mishmash] avait organisé l'événement [multidisciplinaire] VHS, et ç'a super bien fonctionné, c'était merveilleux.»

Sans commandite ni subvention

Il importait aux organisateurs de Mile Ex End Musique Montréal de rendre grâce à une scène et à un secteur qui a vu naître, au tournant des années 90 et 2000, non seulement Arcade Fire, mais aussi The Dears, The Stills et le collectif post-rock Godspeed You! Black Emperor. La présence demain soir de ce dixtuor sibyllin et ennemi des conventions - dont l'ADISQ, que M. Larivée préside - a ravi... et surpris. Un travail ardu de négociations? 

«Non, dit le président de la Tribu. Ils viennent pour le quartier, auquel ils sont très attachés. Il faut aussi savoir qu'ils ne s'associent pas à des événements commandités, alors je crois que notre formule [indépendante] leur a plu.»

Mishmash, piloté par l'ex-dragon et fondateur de Téo Taxi, Alexandre Taillefer, a choisi de s'affranchir de toute commandite ou subvention gouvernementale. Seule la vente de billets s'affiche dans la colonne des revenus. C'est donc dire que l'équipe de programmation avait le champ libre pour construire son identité artistique. 

L'esprit de Montréal

Le dénominateur commun? «Montréal», dit M. Larivée sans hésiter. Patrick Watson, Matt Holubowski, Charlotte Cardin, Aliocha, Busty and the Bass ou encore Lydia Képinski font partie de ces talents locaux qui useront le micro. Le concert du collectif dub de Brooklyn Megative marquera aussi le retour des pionniers montréalais Tim Fletcher (The Stills) et Gus Van Go (feu Me, Mom & Morgentaler).

Quant à la présence d'artistes hors frontières comme la tête d'affiche de St. Catharines City and Colour, l'Américaine Cat Power ou la Torontoise Basia Bulat, Claude Larivée explique ainsi l'entorse: «Ce sont des artistes qui ont une relation privilégiée avec la scène montréalaise ou qui l'ont inspirée.»

Idem pour la Californienne Suzanne Vega, «qui a influencé tant de jeunes femmes d'ici». Les chanteuses seront d'ailleurs nombreuses à officier sous le viaduc, insiste M. Larivée. Plus d'une dizaine, dont Gabrielle Shonk, joyau folk-soul de Québec, et l'étoile montante Helena Deland.

Claude Larivée est catégorique: Mile Ex End Musique Montréal est là pour rester. Et le viaduc continuera de faire le pont entre les scènes émergente, montréalaise et féminine. «C'est avant tout un projet de tripeux de musique. C'est une grande fête familiale pour le quartier et pour Montréal.»

______________________________________________________________________________

Mile Ex End Musique Montréal se tient aujourd'hui et demain. Entrée gratuite pour les enfants de 12 ans et moins.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer