Festival du Jamais Lu: paroles nouvelles

La conseillère dramaturgique Marilou Craft codirige la programmation... (Photo OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

Agrandir

La conseillère dramaturgique Marilou Craft codirige la programmation 2017 du festival Jamais Lu avec la directrice artistique de l'événement, Marcelle Dubois.

Photo OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En présentant une programmation qui «tend l'oreille aux mutations», le festival du Jamais Lu, qui a toujours donné une vitrine aux textes théâtraux inédits et de la relève, compte aussi promouvoir la diversité sous toutes ses formes pour sa 16e année.

Marilou Craft, codirectrice

La directrice artistique du Jamais Lu, Marcelle Dubois, invite depuis les débuts du festival un artiste différent chaque année pour codiriger la programmation. Pour 2017, elle a répondu à l'appel de Marilou Craft qui avait signé un texte publié dans La Presse+ dénonçant le manque de diversité du milieu théâtral montréalais, alors que «56 % des Montréalais sont nés à l'étranger ou ont au moins un parent né à l'étranger», notait-elle. «Je travaille dans le milieu du théâtre. Je suis spectatrice de théâtre. Je ne suis pas blanche. [...] Je fais donc partie d'une majorité qui ne se retrouve pas dans votre théâtre.» Une collaboration qui se reflète dans la programmation 2017, il va de soi.

Profiter des inédits

Plus d'une quarantaine d'auteurs de la relève et des invités internationaux présenteront leurs textes au Jamais Lu cette année au Théâtre Aux Écuries, parmi lesquels Gabrielle Lessard, Olivier Arteau, Josianne Lavoie, Louis-Philippe Roy, Marilyn Mattei, Maxime Brillon, Séverine Fontaine et Pascale Renaud-Hébert. Ils aborderont des thèmes variés, comme la peur du terrorisme, les hontes du quotidien, YouTube, les relations familiales... Une occasion unique de se frotter textuellement, si on peut dire, à ce que l'on risque de voir sur les planches dans les prochaines années.

Le couloir des possibles

Il s'agit d'un projet d'Anne-Sophie Rouleau et de Marie-Ève Fortier, qui nous amène dans la vie quotidienne de sept résidants de CHSLD. En collaboration avec les auteurs Virginie Beauregard D., Marie-Louise Bibish Mumbu, Dany Boudreault, Véronique Côté, Steve Gagnon, Olivier Simard et Érika Soucy, ces lectures, présentées le 9 mai, à 20 h, seront accompagnées de photos de Marie-Ève Fortier, et la présentation sera suivie d'une discussion avec Nathalie Lagüe, récréologue au centre Le Cardinal. 

Carnets touristiques du 375e anniversaire

Appartenant à la programmation officielle du 375e anniversaire de Montréal, le Jamais Lu propose des carnets touristiques, créés par sept auteurs et trois photographes (Kevin Calixte, Léa Castonguay et Jérémie Battaglia) et qui donneront en juin le spectacle Jusqu'où te mènera Montréal? au FTA. Mais le festival offre l'occasion d'entendre ces textes dans une série de 6 à 7 gratuits, ainsi qu'une exposition dont le vernissage a lieu aujourd'hui. Les quartiers décrits sont Villeray (par Thomas Hellman), Saint-Michel (par Sébastien David), le Vieux-Montréal (par Melissa Mollen-Dupuis), Westmount (par Marie-Louise Bibish Mumbu), Hochelaga-Maisonneuve (par Alexis Diamond), Beaconsfield (par Anne-Marie Guilmaine) et Parc-Extension (par Pierre Lefebvre).

Volet jeunesse

Les enfants et les adolescents ne sont pas en reste au Jamais Lu, qui leur proposera, entre autres, la lecture de six courtes pièces, intitulée Ras-le-bol!, écrites par les élèves de l'école Saint-Grégoire-le-Grand, la lecture de Le puissant fond d'un marais sans fin de Sarah Leblanc-Gosselin, texte gagnant de l'Égrégore du meilleur texte collégial (mise en lecture de Vincent-Guillaume Otis) ainsi que le Guide d'éducation sexuelle pour le nouveau millénaire d'Olivier Sylvestre, destiné aux 13 ans et plus.

Jukebox littéraire

La soirée de clôture réunira des auteurs du Québec, de la France et de la Suisse dans un «jukebox littéraire» qui consiste à visiter les oeuvres de six auteurs en choisissant non pas une chanson, mais un mot dans un jukebox, comme un sésame ouvrant la porte à des extraits. Une soirée de jeu et de découverte pour le public, avec Olivier Kemeid, David Paquet, Gustave Akakpo, Odile Cornuz, Sonia Ristic et Antoinette Rychner, le 13 mai, à 20 h.

____________________________________________________________________________

Au Théâtre Aux Écuries (7285, rue Chabot), jusqu'au 13 mai.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer