Nouvelle oeuvre d'art public dans le Vieux-Port

La mairesse de Montréal, Valérie Plante (à gauche)... (Photo Édouard Plante-Fréchette, La Presse)

Agrandir

La mairesse de Montréal, Valérie Plante (à gauche) était présente lors de l'annonce de l'inauguration d'une oeuvre monumentale de l'artiste Yann Pocreau (à droite), tout comme Soeur Madeleine Juneau, directrice générale de la Maison Saint-Gabriel.

Photo Édouard Plante-Fréchette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a annoncé, ce mardi, la création, d'ici l'automne 2019, d'une oeuvre d'art public par l'artiste visuel montréalais Yann Pocreau en hommage à trois femmes qui ont participé à la fondation de la métropole: Jeanne Mance, Marguerite Bourgeoys et Marguerite d'Youville.

L'artiste Yann Pocreau a été retenu, à la suite d'un concours organisé par le Bureau d'art public de Montréal, pour réaliser une sculpture monumentale qui sera installée à l'automne 2019 sur un espace gazonné de la future place des Commencements, à l'extrémité sud de la nouvelle jetée Alexandra, dans le Port de Montréal. 

Mesurant 16 m de hauteur par 17 m de largeur et pesant 20 tonnes, la sculpture intitulée Leurs effigies aura une forme inspirée par les trois lignes de tête issues de portraits de Jeanne Mance (1606-1673), Marguerite Bourgeoys (1620-1700) et Marguerite d'Youville (1701-1771).

Ce projet artistique de 1,5 million de la Ville de Montréal s'inscrit dans une politique d'embellissement des berges du fleuve, dans le Vieux-Port de Montréal, le terminal de croisières étant en cours de réaménagement.

Réalisée en partenariat avec l'Atelier du bronze d'Inverness et le consultant en design Éric Millette, l'oeuvre de Yann Pocreau symbolisera la santé, l'éducation et le développement social. Elle sera fabriquée en acier inoxydable avec des ajouts de voiles de cuivre et une base en pierre grise de Montréal. Les portraits des trois femmes et leurs biographies seront gravés au laser à l'intérieur de la sculpture en forme d'arche voûtée.

Lors de la présentation de la maquette de l'oeuvre, hier, Yann Pocreau, âgé de 37 ans, a indiqué que la commande de cette oeuvre est une aventure à la fois excitante et complexe, un projet qu'il a dit aborder «avec énormément de sérieux et d'enthousiasme». La mairesse de Montréal croit, par ailleurs, que la sculpture «viendra magnifier un nouvel espace public».

La pdg de l'Administration portuaire de Montréal, Sylvie Vachon, a estimé que l'oeuvre sera «gracieuse et inspirante», un commentaire partagé par Soeur Madeleine Juneau, directrice générale de la Maison Saint-Gabriel, qui a ajouté que Leurs effigies célébrera «avec force et jeunesse» le rôle des trois femmes auxquelles il sera rendu hommage. Soulignant l'importance qu'ont eu bien des femmes dans le développement de Montréal, Soeur Juneau a terminé son allocution en demandant à la mairesse Valérie Plante que les noms de Marguerite d'Youville, Marguerite Bourgeoys et Jeanne Mance soient attribuées à trois stations de métro de la future ligne rose, puisque, a-t-elle précisé, «aucune station actuelle du métro de Montréal ne porte le nom d'une femme». La mairesse a semblé acquiescer...




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer