Décès de la peintre et graveuse autochtone Daphne Odjig

L'ex-lieutenant gouverneur Michaelle Jean félicite Daphne Odjig en mars... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

L'ex-lieutenant gouverneur Michaelle Jean félicite Daphne Odjig en mars 2007.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

L'une des peintres et graveuses autochtones les plus célèbres du Canada s'est éteinte la fin de semaine dernière.

Daphne Odjig est décédée samedi à l'âge de 97 ans.

Mme Odjig était née en 1919 dans la réserve de Wikwemikong, sur l'île Manitoulin en Ontario.

Elle avait su marier dans ses oeuvres le style autochtone traditionnel aux influences cubistes et surréalistes.

Elle était devenue une personnalité importante de la scène artistique canadienne dans les années 1960.

Le Musée canadien de l'histoire à Gatineau, dont la collection comprend plusieurs de ses oeuvres, s'est dit attristé par la disparition de cette «grand-mère» de l'art autochtone canadien.

Mark O'Neill, président-directeur général du musée, a mentionné qu'elle avait inspiré plusieurs générations de jeunes artistes autochtones et que son art avait été salué partout dans le monde.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer