Le Groninger Museum souhaite prolonger l'expo sur Bowie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
La Haye

Le musée néerlandais accueillant l'exposition officielle sur David Bowie, une rétrospective ayant fait le tour du monde, souhaite prolonger l'événement, les ventes de billets ayant explosé à la suite de l'annonce du décès de la légende du rock britannique.

«Nous essayons de prolonger l'exposition», a déclaré à l'AFP une porte-parole du musée, Regina Zwaagstra, précisant que des discussions sont en cours avec le Victoria and Albert Museum de Londres, organisateur de l'exposition.

«Nous ne savons pas ce que le V&A a prévu, mais si on pouvait prolonger jusqu'en avril, ce serait bien», a-t-elle ajouté, précisant que l'exposition au Groninger Museum de Groningue a ouvert le 11 décembre et doit normalement s'achever le 13 mars.

Le décès dimanche de David Bowie à l'âge de 69 ans, d'un cancer, avait été annoncé lundi.

Alors que le nombre de réservations s'élève généralement à 1000 par jour pour l'expo Bowie à Groningue, quelque 15 000 réservations ont été effectuées lundi. Mardi matin, ce chiffre s'est établi à 3000.

À titre de comparaison, quelque 40 000 réservations avaient été effectuées sur le premier mois de l'exposition, du 11 décembre à dimanche.

Le musée, qui avait ouvert lundi exceptionnellement alors qu'il s'agit de son jour de fermeture, a décidé, face à la hausse des réservations, d'étendre ses heures d'ouverture de 18h à 22h tous les samedis jusqu'à la fin de l'exposition.

Quelques centaines de fans, certains émus, étaient venus rendre hommage à l'artiste, signant notamment un registre de condoléances installé à l'entrée du musée.

David Bowie Is est la seule exposition officielle de David Bowie. Elle voyage à travers le monde depuis son début triomphal à Londres en 2013, et a notamment fait escale à Tokyo, Paris, Berlin et Sao Paulo.

Elle retrace le parcours de David Bowie, explorant les nombreuses facettes de l'artiste en exposant ses costumes de scène exubérants, des feuilles de notes, des objets lui ayant appartenu, mais aussi via des extraits vidéos et des photographies.

Outre son célèbre costume arborant l'Union Jack, les visiteurs peuvent voir un synthétiseur lui ayant été offert par Brian Eno et des photos de David Bowie lorsqu'il n'était encore qu'un bambin à Brixton, son quartier natal.

Le tout bien sûr au son des compositions de la légende du rock.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer