Maison Heffel: une autre vente record

Mountain and Glacier, 1930, Lawren Harris, huile sur... (PHOTO FOURNIE PAR LA MAISON HEFFEL)

Agrandir

Mountain and Glacier, 1930, Lawren Harris, huile sur toile, 74,3 cm x 88,9 cm.

PHOTO FOURNIE PAR LA MAISON HEFFEL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

L'encan automnal de la Maison Heffel a enregistré un autre record national, jeudi soir à Toronto, avec des ventes aux enchères totalisant 23,4 millions.

Un sommet a notamment été atteint par la toile Mountain and Glacier, de Lawren Harris (1885-1970), qui a été adjugée pour 4,6 millions, un record pour ce peintre.

Parmi les autres artistes dont la cote des oeuvres a été surpassée, citons Jean Paul Riopelle, Tom Thomson, Paul-Émile Borduas, William Kurelek, Ivan Eyre, Alex Colville, Guido Molinari, Frederick Arthur Verner et A.Y. Jackson.

Quelques toiles dont la cote des oeuvres a été surpassée

> Mountain and Glacier, 1930, Lawren Stewart Harris, huile sur toile, 74,3 cm x 88,9 cm.

Estimée entre 1 million et 1,5 million, cette peinture de Rocheuses stylisées et idéalisées a été vendue pour 4 602 000 $, se classant ainsi au deuxième rang des sommes les plus élevées déboursées dans l'histoire des ventes aux enchères d'art canadien.

> Winter Landscape, 1916-1917, Lawren Stewart Harris, huile sur toile, 120,6 cm x 127 cm.

Exposée à Ottawa en 1963 lors d'une rétrospective consacrée à Lawren Harris (1885-1970), cette peinture estimée entre 1,2 et 1,6 million, avant la vente de jeudi, fut l'une des dernières que l'artiste canadien consacra aux paysages enneigés avant de se mettre à peindre des maisons et des quartiers de Toronto. Elle a été adjugée pour 3 658 000 $.

Harbour, 1975, d'Alexander Colville, acrylique et émulsion polymère... (PHOTO FOURNIE PAR LA MAISON HEFFEL) - image 2.0

Agrandir

Harbour, 1975, d'Alexander Colville, acrylique et émulsion polymère sur carton, 33,4 cm x 54,6 cm.

PHOTO FOURNIE PAR LA MAISON HEFFEL

> Harbour, 1975, d'Alexander Colville, acrylique et émulsion polymère sur carton, 33,4 cm x 54,6 cm.

Estimée entre 500 000 $ et 700 000 $, la peinture Harbour a été vendue au prix final de 1 888 000 $. Il s'agit d'un nouveau record de vente pour une toile d'Alex Colville (1920-2013) lors d'une vente aux enchères.

> After the Storm, 1917, Tom Thomson, huile sur carton, 21,4 cm x 26 cm.

Considérée par des experts comme pouvant être le dernier tableau peint par Tom Thomson (1877-1917) avant qu'il ne disparaisse mystérieusement dans le parc Algonquin, After the Storm a été adjugé pour 1 298 000 $. L'estimation se situait entre 500 000 $ et 700 000 $.

> Red Rough, 1988, Ivan Kenneth Eyre, acrylique sur toile, 142,2 cm x 162,9 cm.

Estimée entre 60 000 $ et 80 000 $, cette peinture d'Ivan Eyre, un artiste de la Saskatchewan né en 1935, est partie pour 354 000 $. Un record pour cet artiste dont le travail enraciné dans les Prairies traduit des «géographies de l'esprit».

> Mutation rythmique rouge-orange, 1966, Guido Molinari, acrylique sur toile, 228,9 cm x 198,4 cm.

Peinte par Guido Molinari en 1966, pendant la période de son troisième solo aux États-Unis, cette peinture a fait partie de la rétrospective que le Musée des beaux-arts du Canada a consacrée au peintre montréalais en 1976. Estimée entre 100 000 $ et 150 000 $, elle a été adjugée pour 247 800 $, un nouveau record pour Molinari dans le cadre d'une vente aux enchères.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer