Des étrangers à la tête des grands musées italiens

Le ministre Dario Franceschini... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Le ministre Dario Franceschini

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Rome

Sept étrangers à la tête de fleurons de la culture italienne, dont un Allemand aux manettes du plus grand musée de Florence: le ministère des Biens culturels (Mibact) a lancé mardi une nouvelle étape dans son projet de valorisation de l'immense patrimoine artistique du pays.

À l'issue d'une longue et méticuleuse sélection, le ministère a nommé de nouveaux directeurs à la tête de 20 musées nationaux, dont certains figurent parmi les plus visités au monde mais qui souffrent souvent d'une image poussiéreuse.

Ces 13 Italiens et sept étrangers - tous Européens - seront chargés de mettre en oeuvre la réforme voulue par le ministre Dario Franceschini, qui veut une meilleure mise en valeur de ces collections exceptionnelles, avec un élargissement des horaires d'ouverture, des aménagements des locaux, voire un développement de la vente de produits dérivés.

Il s'agit de dix hommes et de dix femmes, dont 14 historiens d'art et quatre archéologues. Les sept étrangers sont trois Allemands, deux Autrichiens, un Britannique et un Français. Et parmi les 13 Italiens, quatre reviennent d'expériences dans de grands musées à l'étranger.

Eike Schmidt, historien de l'art allemand de 47 ans, prend la tête de la très célèbre Galerie des Offices de Florence. Toujours dans la cité des Médicis, une autre Allemande de 48 ans, Cecilie Hollberg, dirigera la Galerie de l'Académie.

Le Français Sylvain Bellenger, historien de l'art de 60 ans, va prendre la tête de l'immense musée de Capodimonte, à Naples, aux richesses souvent méconnues.

L'Allemand Gabriel Zuchtriegel, archéologue de 34 ans, prend la direction du site archéologique de Paestum près de Naples et le Britannique James Bradburne, 59 ans, celle de la prestigieuse Pinacothèque de Brera à Milan.

L'Autrichien Peter Aufreiter, 40 ans, va diriger la Galerie nationale des Marches à Urbino, ville natale de Raphaël. Un autre Autrichien, Peter Assmann, 61 ans, a été nommé à la tête du Palais ducal de Mantoue, connu pour sa magnifique Chambre des Epoux de Mantegna.

«Avec ces 20 nominations de haut niveau scientifique, le système des musées italiens tourne la page et rattrape des décennies de retard», s'est félicité M. Franceschini.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer