Photos de nu: un ex-photographe visé par une enquête

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Winnipeg

Le Ballet royal de Winnipeg a congédié un photographe et professeur qui fait l'objet d'une enquête policière pour des photos de ballerines nues.

La compagnie de ballet a confirmé jeudi qu'elle avait congédié Bruce Monk, qui, selon le magazine MacLean's, fait l'objet d'une enquête pour des photos d'élèves de danse complètement ou partiellement nues prises dans les années 1980 et 1990.

La police confirme qu'elle enquête sur des photographies de personnes potentiellement mineures, mais ajoute que les lois canadiennes sur la pornographie infantile ont changé depuis qu'elles ont été prises. Elle refuse de nommer le suspect.

Le directeur de la compagnie de danse, Jeff Herd, affirme que la compagnie a appris le 7 janvier que la police enquêtait, et que M. Monk est tombé en congé administratif payé le lendemain. Il ne travaille désormais plus pour la compagnie.

Il n'a pas été possible de le joindre.

Selon Jeff Herd, le Ballet royal de Winnipeg n'avait entendu parler d'aucun incident le concernant avant que la police ne l'appelle en janvier.

Le magazine MacLean's a rapporté que quatre femmes ont alerté la police, inquiètes que des photos d'elles ne circulent. Une ancienne élève a aidé la police à mener son enquête en contactant le magazine.

M. Herd a assuré jeudi que la compagnie coopérait avec les autorités et que, d'après les informations disponibles jusqu'à maintenant, les incidents n'ont pas eu lieu dans les installations de l'école.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer