Une toile de Winston Churchill vendue 3,3 millions $

Une partie de la collection de Winston Churchill a été dispersée aux enchères... (Photo: AP)

Agrandir

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Londres

Une partie de la collection de Winston Churchill a été dispersée aux enchères mercredi à Londres, où une toile de l'ancien Premier ministre britannique, Le bassin de poissons rouges à Chartwell, a été adjugée pour 1,8 million de livres (3,3 millions $).

«C'est un record pour une toile de Winston Churchill», s'est félicité la maison Sotheby's qui a mis aux enchères un total de quinze peintures à l'huile offrant une plongée dans l'intimité de cette figure du XXe siècle.

Plusieurs objets appartenant à l'ancien premier ministre ont également été vendus à cette occasion, comme ce porte-document en maroquin rouge parti pour 158 500 livres ou une de ses boîtes à cigares datant des années 1930 adjugée pour 21 250 livres.

Jusque-là, le record pour une toile de Churchill était son Paysage de Chartwell avec moutons qui avait été vendue pour 1 million de livres par Sotheby's en 2007.

La mise aux enchères de mercredi a été organisée suite au décès au printemps dernier à l'âge de 91 ans de Mary Soames, qui était sa dernière fille survivante et aussi longtemps sa confidente.

Churchill, dont on célébrera le 24 janvier prochain le cinquantenaire de sa disparition, a peint des centaines de toiles impressionnistes mettant en scène des paysages, la mer ou l'intérieur de la maison familiale de Chartwell, au sud de Londres, ou de Blenheim Palace, où l'homme à cigares est né.

Il a commencé à peindre à l'âge de 40 ans après l'échec, en 1915, de l'offensive navale des Dardanelles qui l'avait obligé à démissionner en tant que premier Lord de l'Amirauté.

Peindre a aidé Churchill «à affronter les tempêtes, combattre la dépression et surmonter les épisodes les plus difficiles de sa vie politique», avait expliqué sa fille qui avait accompagné son père à l'occasion de plusieurs de ses voyages à l'étranger, notamment lors de la conférence de Potsdam à l'été 1945.

Les amateurs de Winston Churchill ont régulièrement l'occasion de se porter acquéreurs d'un objet, d'un discours, d'une oeuvre ou d'une relique du grand homme lors de fréquentes ventes aux enchères.

En 2011, des fans particulièrement mordus avaient eu un coup de coeur pour deux dentiers portés par Churchill. Ils avaient été adjugés à plus de 18 000 euros chacun.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer