Aveuglément au MAC: peindre sans voir

Pour son film Aveuglément, Artur Zmijewski a fait... (Photo: fournie par le MAC)

Agrandir

Pour son film Aveuglément, Artur Zmijewski a fait appel à six personnes aveugles. Il leur a proposé de peindre un paysage, un insecte, leur maison ou l'image qu'ils ont d'eux-mêmes.

Photo: fournie par le MAC

L'artiste polonais Artur Zmijewski explore depuis près de 20 ans les contours de l'âme humaine. Présentée au Musée d'art contemporain de Montréal, son oeuvre vidéo Aveuglément étudie les capacités artistiques et expressives de personnes aveugles à qui il a demandé de peindre.

L'artiste polonais Artur Zmijewski explore depuis près de... (Photo: fournie par le MAC) - image 1.0

Agrandir

Photo: fournie par le MAC

Artur Zmijewski aime les défis qui croisent l'art et l'humain et les expériences artistiques qui révèlent les grandeurs et les inépuisables expressions de l'esprit. Il a déjà travaillé avec des sujets traumatisés et des personnes handicapées ou condamnées par une maladie dégénérative pour réaliser des oeuvres à la frontière entre le documentaire et l'art.

Pour Aveuglément, un film de 18 minutes tourné en 2010, Artur Zmijewski a fait appel à six personnes (deux femmes et quatre hommes) aveugles de naissance ou qui le sont devenues à la suite d'un accident. Il leur a proposé de peindre un paysage, un insecte, leur maison ou l'image qu'ils ont d'eux-mêmes.

Le film présente ces adultes en train de peindre avec des pinceaux, mais aussi, et surtout, avec leurs mains, voire leurs pieds, sur de grandes feuilles de papier posées sur le sol ou fixées au mur. Prenant conscience de l'espace à peindre, un des hommes parvient à représenter le soleil, la mer, le sable et le ciel, avec la force de son imagination.

Une femme peint un soleil, des arbres et une rivière. Une autre peint des vagues marines sur le mur en faisant de grands mouvements d'un bras.

L'artiste polonais Artur Zmijewski explore depuis... (Photo: fournie par le MAC) - image 2.0

Agrandir

Photo: fournie par le MAC

L'importance du toucher

Les images montrent l'interaction que suscite Artur Zmijewski avec ses peintres d'un jour. Ensemble, ils abordent le défi que représente cette expérience. Si l'artiste polonais de 48 ans leur sert de guide, on constate en même temps que les participants parviennent à se débrouiller seuls, à imaginer, à «voir», finalement, avec leurs mains et leurs pieds pour transposer en couleurs ce qu'ils visualisent dans leur tête. On découvre aussi que le toucher est pour ces artistes non voyants un sens majeur qui leur fournit des repères précieux dans l'espace.

Présentée en boucle, Aveuglément a fait partie, l'an dernier, de la Biennale de Venise. Dommage qu'elle ne dure que 18 minutes, tant la rencontre entre cet artiste et ces aveugles est intéressante.

________________________________________________________________________________

Au Musée d'art contemporain de Montréal jusqu'au 28 septembre.




la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer