Rétrospective à New York: Koons aussi adulé qu'honni

Jeff Koons a pris la pose devant sa... (Photo Lucas Jackson, Reuters)

Agrandir

Jeff Koons a pris la pose devant sa création Balloon Dog (Yellow) avant l'ouverture de la rétrospective qui lui est consacrée au Whitney Museum, à New York.

Photo Lucas Jackson, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Jennie MATTHEW
Agence France-Presse
New York

L'un des artistes contemporains les plus chers au monde, Jeff Koons, dévoile 35 années de sa prolifique carrière à New York à partir de vendredi, l'occasion de comprendre pourquoi ses oeuvres sont autant célébrées qu'honnies.

L'oeuvre Woman in a Tub... (Photo  Timothy A. Clary) - image 1.0

Agrandir

L'oeuvre Woman in a Tub

Photo Timothy A. Clary

La première rétrospective de la carrière du «roi du kitsch» occupera quatre étages du Whitney Museum. Quelque 150 oeuvres y seront exposées jusqu'au 19 octobre, avant d'être montrées à Paris, au centre Georges Pompidou, à partir du 26 novembre.

Sculptures, peintures rassemblées du monde entier composent cette rétrospective qui met en évidence les différentes périodes de l'artiste qui s'est inspiré des ready-made de Marcel Duchamp, des objets démesurés du quotidien de Claes Oldenburg et le pop art d'Andy Warhol.

Célèbre pour s'être marié brièvement à une star italienne du porno et pour avoir exposé leur vie sexuelle dans un art explicite, il est souvent comparé à Andy Warhol voire loué comme le nouveau Michel-Ange.

Son ex-femme Ilona Staller, ancienne avocate italienne surnommée dans le monde de la pornographie «Cicciolina», avait proposé de faire l'amour au dirigeant irakien Saddam Hussein pour empêcher la guerre du Golfe de 1990.

Aujourd'hui Koons est marié à une ancienne secrétaire et partage son temps entre sa ferme de Pennsylvanie (est) et New York, où une armée de collaborateurs l'aide à concevoir ses onéreuses sculptures géantes.

L'an dernier son Balloon Dog (Orange) s'est vendu aux enchères 58,4 millions de dollars, un record pour une sculpture contemporaine d'un artiste vivant.

Sa célébrité dépasse le monde de l'art, en raison notamment de ses collaborations avec des stars comme la chanteuse excentrique Lady Gaga.

«Je crois complètement dans le travail que nous avons ici et j'espère que d'autres gens pourront y trouver un sens», a-t-il déclaré jeudi lors du vernissage de l'exposition.

Agé de 59 ans, l'artiste, bronzé et aux yeux perçants, espère continuer pendant trois autres décennies à créer. «Je crois vraiment à l'art, je crois vraiment à la transcendance qui m'est donnée et qui me montre comment profiter de mes idées et expérimenter l'éphémère royaume des idées».




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer