Vedettes de cire au Musée Grévin

  • Marie-Mai a rencontré l'équipe du Musée Grévin en France. «Ce fut un long processus pour arriver à ce résultat. Ils ont même pris un échantillon de mes cheveux.» (Photo: Anne Gauthier, La Presse)

    Plein écran

    Marie-Mai a rencontré l'équipe du Musée Grévin en France. «Ce fut un long processus pour arriver à ce résultat. Ils ont même pris un échantillon de mes cheveux.»

    Photo: Anne Gauthier, La Presse

  • 1 / 5
  • Malheureusement, Ginette Reno n'était pas satisfaite de sa reproduction. L'équipe du Musée a mentionné qu'il la retravaillerait avec plaisir. (Photo: Anne Gauthier, La Presse)

    Plein écran

    Malheureusement, Ginette Reno n'était pas satisfaite de sa reproduction. L'équipe du Musée a mentionné qu'il la retravaillerait avec plaisir.

    Photo: Anne Gauthier, La Presse

  • 2 / 5
  • Robert Charlebois était surpris de voir à quel point son double lui ressemblait. «Même nos cheveux sont identiques!» a dit le chanteur, qui était accompagné de toute sa famille. (Photo: Anne Gauthier, La Presse)

    Plein écran

    Robert Charlebois était surpris de voir à quel point son double lui ressemblait. «Même nos cheveux sont identiques!» a dit le chanteur, qui était accompagné de toute sa famille.

    Photo: Anne Gauthier, La Presse

  • 3 / 5
  • Pour sa reproduction, André-Philippe Gagnon a choisi de personnifier Ray Charles. Il était agréablement surpris de voir tous les détails de sa statue, dont une égratignure sur une main. «Je venais de me faire ça en déménageant lorsque j'ai rencontré l'équipe du Musée.» (Photo: Anne Gauthier, La Presse)

    Plein écran

    Pour sa reproduction, André-Philippe Gagnon a choisi de personnifier Ray Charles. Il était agréablement surpris de voir tous les détails de sa statue, dont une égratignure sur une main. «Je venais de me faire ça en déménageant lorsque j'ai rencontré l'équipe du Musée.»

    Photo: Anne Gauthier, La Presse

  • 4 / 5
  • Les visiteurs pourront admirer Marie Saint-Pierre dans son atelier. «Ma statue me ressemble tellement que j'ai eu peur en la voyant!» a dit la designer de mode. (Photo: Anne Gauthier, La Presse)

    Plein écran

    Les visiteurs pourront admirer Marie Saint-Pierre dans son atelier. «Ma statue me ressemble tellement que j'ai eu peur en la voyant!» a dit la designer de mode.

    Photo: Anne Gauthier, La Presse

  • 5 / 5

Partager

Pour la première fois, le Musée Grévin s'implante à l'extérieur de la France, soit au cinquième étage du Centre Eaton, au centre-ville de Montréal.

Hier soir avait lieu la grande ouverture du Musée, qui présente 120 statues de cire, dont celles de Marie-Antoinette, Roy Dupuis, Jacques Cartier et Céline Dion.

Plusieurs personnalités qui ont maintenant leur double étaient présentes pour voir le résultat.

«Je suis vraiment émue! a indiqué Marie-Mai en voyant son image. J'ai voulu reproduire un moment magique de ma vie, lors d'un gala de l'ADISQ où j'ai performé et j'ai remporté la statuette d'interprète féminine de l'année. C'était un rêve de petite fille de mettre la main sur ce prix.»




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer
  • Les statues de cire du Musée Grévin
    Marie-Mai a rencontré l'équipe du Musée Grévin en France. «Ce fut un long processus pour arriver à ce résultat. Ils ont même pris un échantillon de mes cheveux.» (Photo: Anne Gauthier, La Presse)

    Photo: Anne Gauthier, La Presse

    Marie-Mai a rencontré l'équipe du Musée Grévin en France. «Ce fut un long processus pour arriver à ce résultat. Ils ont même pris un échantillon de mes cheveux.»

  • Les statues de cire du Musée Grévin
    Malheureusement, Ginette Reno n'était pas satisfaite de sa reproduction. L'équipe du Musée a mentionné qu'il la retravaillerait avec plaisir. (Photo: Anne Gauthier, La Presse)

    Photo: Anne Gauthier, La Presse

    Malheureusement, Ginette Reno n'était pas satisfaite de sa reproduction. L'équipe du Musée a mentionné qu'il la retravaillerait avec plaisir.

  • Les statues de cire du Musée Grévin
    Robert Charlebois était surpris de voir à quel point son double lui ressemblait. «Même nos cheveux sont identiques!» a dit le chanteur, qui était accompagné de toute sa famille. (Photo: Anne Gauthier, La Presse)

    Photo: Anne Gauthier, La Presse

    Robert Charlebois était surpris de voir à quel point son double lui ressemblait. «Même nos cheveux sont identiques!» a dit le chanteur, qui était accompagné de toute sa famille.

  • Les statues de cire du Musée Grévin
    Pour sa reproduction, André-Philippe Gagnon a choisi de personnifier Ray Charles. Il était agréablement surpris de voir tous les détails de sa statue, dont une égratignure sur une main. «Je venais de me faire ça en déménageant lorsque j'ai rencontré l'équipe du Musée.» (Photo: Anne Gauthier, La Presse)

    Photo: Anne Gauthier, La Presse

    Pour sa reproduction, André-Philippe Gagnon a choisi de personnifier Ray Charles. Il était agréablement surpris de voir tous les détails de sa statue, dont une égratignure sur une main. «Je venais de me faire ça en déménageant lorsque j'ai rencontré l'équipe du Musée.»

  • Les statues de cire du Musée Grévin
    Les visiteurs pourront admirer Marie Saint-Pierre dans son atelier. «Ma statue me ressemble tellement que j'ai eu peur en la voyant!» a dit la designer de mode. (Photo: Anne Gauthier, La Presse)

    Photo: Anne Gauthier, La Presse

    Les visiteurs pourront admirer Marie Saint-Pierre dans son atelier. «Ma statue me ressemble tellement que j'ai eu peur en la voyant!» a dit la designer de mode.