Blackstone acquiert 11 millions d'actions d'Amaya

Amaya a annoncé le report de son assemblée... (PHOTO DAVID BOILY, archives LA PRESSE)

Agrandir

Amaya a annoncé le report de son assemblée annuelle la veille de l'achat par Blackstone de 11 millions d'actions.

PHOTO DAVID BOILY, archives LA PRESSE

Richard Dufour

La firme américaine Blackstone, qui a joué un rôle clé dans le financement de l'acquisition de PokerStars par Amaya au prix de 5 milliards US il y a deux ans, vient d'acquérir 11 millions d'actions supplémentaires de l'entreprise de Pointe-Claire.

L'acquisition de cet important bloc d'actions a été annoncée en fin de soirée vendredi. C'est par l'entremise de son bras de crédit GSO Capital Partners que la firme privée d'investissement Blackstone met la main sur les actions en convertissant des bons de souscription.

La veille au soir, soit jeudi, Amaya avait déposé un document auprès des autorités pour indiquer qu'elle remettait au 28 juin la tenue de l'assemblée annuelle de ses actionnaires. Amaya avait fait savoir deux semaines plus tôt que son assemblée annuelle devait avoir lieu le 9 juin à Montréal.

Blackstone avait reçu les 11 millions de bons de souscription d'actions ordinaires à l'été 2014, selon un prix d'exercice de 1 cent chacun et selon une période d'exercice de 10 ans. C'est donc dire que le bras de crédit de Blackstone disposait de huit ans encore pour exercer ses droits, mais il a choisi de le faire maintenant.

La Presse a tenté de joindre Amaya et Blackstone, mais il n'a pas été possible de parler à un représentant d'Amaya ou à un représentant de Blackstone durant le week-end.

Dans son communiqué, le bras de crédit de Blackstone souligne cependant que l'acquisition du bloc de 11 millions d'actions se fait à des fins de placement qui permettent l'exercice des droits de vote rattachés aux actions ordinaires, advenant le dépôt d'une offre d'achat ou de toute autre chose nécessitant l'approbation des actionnaires.

Par l'entremise de GSO Capital Partners et de certains fonds ou comptes gérés ou conseillés par elle ou des membres de son groupe, la firme Blackstone contrôle près de 14 millions d'actions ordinaires (environ 10 % des actions en circulation). En tenant compte des actions privilégiées convertibles détenues, Blackstone exerce maintenant un contrôle sur 20 % des actions d'Amaya, ce qui en fait officiellement le plus important actionnaire de l'entreprise devant le fondateur David Baazov.

SUR FOND D'ACCUSATIONS

L'exercice des bons de souscription par Blackstone et le report de l'assemblée annuelle d'Amaya surviennent dans le contexte ou l'ex-PDG d'Amaya, David Baazov, a récemment réitéré son intention de soumettre une offre d'achat en compagnie de partenaires. David Baazov a quitté son poste de PDG à la fin du mois de mars, quelques jours après avoir été formellement accusé de délit d'initié par l'Autorité des marchés financiers.

Outre ces événements, les investisseurs s'apprêtent à prendre connaissance des résultats du premier trimestre de l'exercice financier 2016 d'Amaya. Au cours des deux dernières années, la performance du premier trimestre a été dévoilée à la mi-mai. L'entreprise n'a pas encore annoncé à quelle date les résultats seront présentés.

L'action d'Amaya a terminé la dernière semaine à 16,96 $ à la Bourse de Toronto, après avoir gagné 5 % durant la séance de vendredi.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer