Dupont dépasse légèrement les attentes

Le groupe chimique américain DuPont (DD) a fortement pâti au... (Photo archives Reuters)

Agrandir

Photo archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Le groupe chimique américain DuPont (DD) a fortement pâti au premier trimestre de l'impact de la hausse du dollar et d'un moindre attrait pour ses produits agricoles et ses produits chimiques de pointe.

Sur les trois premiers mois de l'année, l'entreprise a dégagé un bénéfice net de 1,03 milliard de dollars, en baisse de 28% sur un an.

Hors éléments exceptionnels et par action, mesure préférée des investisseurs nord-américains, le bénéfice dépasse toutefois légèrement les attentes des analystes, à 1,34 dollar.

Les ventes de la société ont aussi reculé, de 9% par rapport au premier trimestre 2014, à 9,2 milliards de dollars, contre 9,41 milliards prévu.

Le renchérissement du billet vert a contribué à hauteur de 6% à ce recul, fait valoir le groupe.

Les conséquences de l'évolution des devises sont telles que DuPont a révisé un peu à la baisse ses prévisions: son bénéfice opérationnel par action à la fin de l'année devrait désormais plutôt se situer dans le bas de la fourchette annoncée initialement, qui va de 4 à 4,20 dollars.

Le chiffre d'affaires du groupe dans les segments destinés à l'agriculture (-10% à 3,9 milliards de dollars) et aux produits chimiques de pointe (-14% à 1,4 milliard) a aussi pâti des «problèmes attendus à court terme» sur ces marchés, remarque DuPont.

L'entreprise, en pleine restructuration, prévoit désormais d'achever la cession de ses activités de chimie traditionnelles en milieu d'année. Comme prévu, elle lancera un vaste programme de rachat d'actions d'environ 4 milliards de dollars dans les 12 à 18 mois suivant cette opération.

En attendant, DuPont a légèrement relevé son dividende trimestriel, pour la quatrième fois seulement depuis 2012, reflet selon la PDG du groupe, Ellen Kullman, de la «confiance en la solidité continue des activités que nous conserverons après la cession».

Il travaille aussi activement à la réduction de ses coûts, en baisse de 7% sur un an.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer