Du fentanyl trouvé dans du crack et de la cocaïne à Montréal

Les responsables incitent les utilisateurs de drogue à... (PHOTO ARCHIVES LEDROIT)

Agrandir

Les responsables incitent les utilisateurs de drogue à être extrêmement prudents lorsqu'ils consomment des substances de quelconque façon.

PHOTO ARCHIVES LEDROIT

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Les autorités de santé publique de Montréal mettent en garde les consommateurs de crack et de cocaïne, substances dans lesquelles on aurait détecté la présence de fentanyl.

La Direction régionale de santé publique (DRSP) du CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal dit avoir été informée de deux cas de surdoses graves chez des consommateurs occasionnels de cocaïne. L'un de ces utilisateurs a succombé à la surdose.

Dans les deux cas, les consommateurs avaient inhalé une petite quantité de cocaïne qui était contaminée par du fentanyl.

La DRSP du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal affirme enquêter sur d'autres cas de surdoses liées à la consommation de crack, dans lequel il pourrait y avoir eu du fentanyl.

Les autorités de santé publique avaient déjà détecté la présence de fentanyl dans l'héroïne, a rappelé l'organisme dans son communiqué diffusé vendredi, en fin d'après-midi.

Les responsables incitent les utilisateurs de drogue à être extrêmement prudents lorsqu'ils consomment des substances de quelconque façon.

Ils leur conseillent entre autres de ne pas consommer de la drogue seuls, de diminuer la dose et d'avoir un accès facile à de la naloxone, un médicament qui sert à renverser les effets d'une surdose.

Les consommateurs qui s'injectent de la drogue peuvent aussi se rendre dans les centres d'injections supervisées de la métropole.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer