Un don de 25 millions de dollars versé à l'Hôpital général juif

L'Hôpital général juif... (Photo Martin Chamberland, Archives La Presse)

Agrandir

L'Hôpital général juif

Photo Martin Chamberland, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'Hôpital général juif (HGJ) a récemment reçu le plus gros don de son histoire, un montant de 25 millions de dollars versés par la fondation Azrieli pour l'amélioration du centre cardiaque de l'institution.

Le lancement officiel du Centre cardiaque Azrieli s'est déroulé aujourd'hui, en présence du maire de Montréal Denis Coderre, du ministre de la Santé et des services sociaux Gaétan Barrette, ainsi que de la présidente-directrice générale de la Fondation Azrieli, Naomi Azrieli. « Il s'agit d'un cadeau sincère, donné du fond du coeur, pour le coeur», a déclaré cette dernière.

Parmi les améliorations apportées grâce au don de la Fondation, la création d'un programme de formation polyvalent à l'intention de certaines infirmières spécialisées en soins cardiovasculaires. De nouvelles installations de soins intensifs seront également implantées au sein de l'HGJ.

Un nouveau cardiologue a été recruté à titre de directeur de la Qualité de l'Unité des soins  intensifs cardiaques. Le don servira également à augmenter les interventions chirurgicales assistées par robot, ainsi qu'à établir des stages postdoctoraux au sein du centre cardiaque. 

Son directeur, le Dr Lawrence Rudski, veut concentrer ses efforts sur les problèmes cardiaques chez les aînés. « Ça va servir à nos recherches sur la vieillesse et la fragilité menées par l'un de nos médecins. Nous avons un programme de formation en cardiogériatrie qui est unique en Amérique du Nord », a-t-il indiqué.

« Vous habilitez cet Hôpital à faire un bond vers l'avant pour prodiguer de meilleurs soins à tous les membres de la collectivité », a signifié le ministre Barrette.

Le défunt père de Naomi Azrieli, l'architecte et philanthrope David Azrieli, a mis sur pied cet organisme afin d'utiliser sa fortune au bénéfice de la recherche médicale, entre autres. Ce survivant de l'Holocauste a ainsi permis que des dons soient remis à travers le pays en appuie à la recherche scientifique et la médecine, l'enseignement supérieur, l'enseignement sur l'Holocauste, la musique et les arts, l'habilitation de la jeunesse et la persévérance scolaire, l'architecture et les initiatives rehaussant la qualité de vie des personnes ayant des déficiences sur le plan du développement.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer