Médicaments génériques: le ministre Barrette fait preuve de patience

Québec et l'industrie pharmaceutique ne se sont toujours pas entendus sur le... (Photo Pascal Ratthé, Archives Le Soleil)

Agrandir

Photo Pascal Ratthé, Archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Montréal et Québec) Québec et l'industrie pharmaceutique ne se sont toujours pas entendus sur le prix des médicaments génériques, mais les nouvelles risquent d'être bonnes, a indiqué le ministre de la Santé Gaétan Barrette en marge d'une conférence de presse ce matin, à Montréal. Le ministre accorde un nouveau délai à l'industrie, avant de procéder à un appel d'offres.

«Comme c'est une situation en progression constante, je laisse un peu de marge de manoeuvre temporelle à l'industrie, a confié le ministre. Que le message soit clair: pour qu'il n'y ait pas d'appel d'offres, il doit y avoir une proposition qui soit satisfaisante.»

Le ministre a précisé qu'il n'y avait plus d'échéance limite, car les propositions étaient de plus en plus intéressantes. «Encore aujourd'hui, on nous annonce une nouvelle proposition», a dit Gatéan Barrette.

Québec veut faire baisser le prix des médicaments génériques, qui coûtent chaque année 800 millions au régime public d'assurance médicaments. Le gouvernement a fait adopter l'an dernier un projet de loi qui lui permet de lancer des appels d'offres pour assurer l'approvisionnement de la province.

Le ministre Barrette a négocié pendant plusieurs mois une baisse des prix avec l'Alliance canadienne des médicaments génériques, mais ces pourparlers ont achoppé le mois dernier. Le ministre a donc annoncé une série d'appels d'offres, la semaine dernière, ce qui a fait réagir l'industrie pharmaceutique, se félicite-t-il maintenant.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer