• Accueil > 
  • Actualités > 
  • Santé 
  • > Frais accessoires: les propos «méprisants» du ministre Barrette dénoncés 

Frais accessoires: les propos «méprisants» du ministre Barrette dénoncés

En mêlée de presse hier, le ministre Gaétan... (La Presse Canadienne)

Agrandir

En mêlée de presse hier, le ministre Gaétan Barrette a mentionné que l'abolition des frais accessoires crée des «situations malheureuses».

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'avocat spécialisé dans la défense des droits des patients, Me Jean-Pierre Ménard, et le Réseau FADOQ dénoncent les «propos méprisants et insultants» tenus par le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, dans le dossier des frais accessoires.

Me Ménard mentionne que le dossier des frais accessoires est plongé dans un «véritable chaos» actuellement alors que «plein de choses de sont pas ficelées» et qu'il est «odieux» que le ministre «mette ça sur le dos des gens qui ont demandé de les abolir».

En mêlée de presse hier, le ministre Barrette a mentionné que l'abolition des frais accessoires crée des «situations malheureuses». «On demande une loi sans frais accessoires et quand on fait ça on est obligé d'interdire une pratique qui était à l'avantage des patients. J'avise la population que quand on fait des lois qui sont le résultat de pressions populaires, qui elles mêmes ne sont pas réfléchies, bien ça peut donner ça», a dit M. Barrette.

Décourager les patients

Directeur général du Réseau FADOQ, Danis Prud'homme mentionne que c'est grâce à la bataille menée par la FADOQ et 27 autres organismes contre les frais accessoires que le ministre Barrette n'a eu d'autres choix que de les abolir. Il estime que les propos du ministre Barrette visent à «décourager les sonneurs d'alarme» et sont «indécents et insultants pour la société civile».




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer