Saisies d'huile de cannabis: les parents d'enfants traités inquiets

Les parents d'enfants épileptiques qui étaient soignés au... (PHOTO ARCHIVES NEW YORK TIMES)

Agrandir

Les parents d'enfants épileptiques qui étaient soignés au moyen d'huile de marijuana demandent à Santé Canada de donner une exemption pour que les arrivages de «Charlotte's Web» cessent d'être interceptés à la frontière.

PHOTO ARCHIVES NEW YORK TIMES

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Liam Casey
La Presse Canadienne

Des parents d'enfants souffrant d'épilepsie s'inquiètent du nombre croissant de saisies d'huile médicale faite à base de marijuana par des agents frontaliers du Canada, craignant l'effet catastrophique que pourrait avoir, selon eux, l'arrêt des traitements.

Ces familles ont envoyé des lettres au gouvernement fédéral, l'implorant d'autoriser le passage de cargaisons de «Charlotte's Web», un type d'huile à base de cannabis. Cette substance est reconnue par certains chercheurs pour ses effets thérapeutiques chez les individus souffrant de formes d'épilepsie difficiles à traiter.

Le nom «Charlotte's Web» fait référence à une fillette de cinq ans vivant au Colorado et souffrant d'épilepsie, dont la condition s'est améliorée après avoir reçu un traitement à base de cette huile.

Ce dérivé d'huile de marijuana contient un faible taux de tétrahydrocannabinol, un composant psychoactif, et une forte proportion de cannabidiol, aussi appelé CBD. Des scientifiques estiment que le CBD calme l'activité électrique et chimique excessive du cerveau, qui cause des crises chez les personnes épileptiques.

Davantage de recherches doivent être conduites, croient toutefois les spécialistes.

Les familles canadiennes qui traitent leurs enfants épileptiques avec la «Charlotte's Web» s'approvisionnent auprès de la compagnie CW Hemp, basée au Colorado. La marijuana est légale dans cet État américain depuis 2014 et génère une industrie d'une valeur d'un milliard de dollars.

CW Hemp a averti ses clients canadiens, à la fin du mois dernier, qu'elle n'accepterait plus leurs commandes en ligne en raison d'une augmentation importante du nombre de cargaisons saisies à la frontière.

L'Agence des services frontaliers du Canada a de son côté indiqué qu'elle avait renforcé ses politiques, puisque la marijuana est toujours illégale de son côté de la frontière. Le gouvernement fédéral a fait part de son intention de légaliser et de réglementer la substance en 2017.

Les parents d'enfants épileptiques qui étaient soignés au moyen d'huile de marijuana demandent donc à Santé Canada de donner une exemption pour que les arrivages de «Charlotte's Web» cessent d'être interceptés à la frontière. Ces familles peuvent opter pour de l'huile à base de cannabis produite au Canada ou peuvent demander, individuellement, une exemption à la Loi réglementant certaines drogues et autres substances, a indiqué une porte-parole de Santé Canada, Sylvia Kryszton.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer