Mort d'un patient de l'hôpital St. Mary: la CAQ veut une enquête

Troublé par le décès d'un patient qui n'a pas pu être opéré pour une rupture... (ARCHIVES LA PRESSE, IVANOH DEMERS)

Agrandir

ARCHIVES LA PRESSE, IVANOH DEMERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Troublé par le décès d'un patient qui n'a pas pu être opéré pour une rupture d'anévrisme à l'hôpital St. Mary, le porte-parole en matière de santé de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Paradis, réclame une « enquête administrative».

Depuis l'automne, le CIUSSS de l'Ouest-de-l'Île-de-Montréal n'offre plus de chirurgie de l'aorte à l'hôpital Ste-Marys et dirige plutôt les patients vers d'autres hôpitaux.

Dans une lettre envoyée par une dirigeante du CIUSSS en novembre et obtenue par The Gazette,  il est écrit que la réforme de la santé «représente un défi supplémentaire pour l'hôpital St. Mary en raison des contraintes budgétaires». Mardi, le CIUSSS a assuré que « l'orientation retenue sur la chirurgie de l'aorte» à St Mary «est strictement basée sur des standards de qualité» et que «la réforme n'a pas de lien direct avec cette décision». Mais pour la CAQ, une enquête doit être menée pour faire la lumière sur le sujet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer