L'injecteur d'adrénaline Allerject rappelé, l'EpiPen rationné

À la veille de l'Halloween, un cauchemar pour les parents d'enfants aux prises... (Image tirée du site www.allerject.ca)

Agrandir

Image tirée du site www.allerject.ca

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À la veille de l'Halloween, un cauchemar pour les parents d'enfants aux prises avec des allergies alimentaires, l'un des deux injecteurs d'adrénaline, Allerject, est rappelé à cause d'un possible défaut. EpiPen, l'autre injecteur, était rationné vendredi par les pharmacies.

«De nombreux parents inquiets nous appellent», explique Dominique Seigneur, responsable des communications à Allergies Québec.

«Quand la nouvelle est sortie mercredi soir, beaucoup se sont précipités vers les pharmacies, qui apparemment ne donnent qu'un EpiPen par patient pour remplacer l'Allerject.»

Neuf plaintes pour des Allerject non efficaces ont été enregistrées au Canada, sur 492 000 exemplaires vendus depuis deux ans. Aucune mort n'a été recensée.

Pfizer, le fabricant d'EpiPen au Canada, a annoncé vendredi une augmentation de ses livraisons par un facteur de cinq. Selon le magazine Fortune, EpiPen a toujours 90% du marché américain des auto-injecteurs d'épinéphrine, qui permettent de contrôler une crise allergique le temps que le patient se rende à l'hôpital.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer