Le N.-B. interdira les produits du tabac aromatisés

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick déposait aussi plus tôt... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick déposait aussi plus tôt cette semaine un projet de loi pour interdire, à compter du 1er juillet, de fumer dans les lieux publics fréquentés par les enfants.

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
FREDERICTON

Après avoir sévi, mardi, contre la cigarette «traditionnelle», le Nouveau-Brunswick annonce qu'à l'instar de la Nouvelle-Écosse, il interdira la vente de produits du tabac aromatisés, incluant les cigarettes au menthol.

Le gouvernement provincial a déposé vendredi des amendements à la Loi sur les ventes de tabac, qui interdiront la vente de ces produits aromatisés à compter du 1er janvier prochain. Par ailleurs, à compter du 1er juillet prochain, la vente de cigarettes électroniques et de liquides à vapoter sera aussi interdite aux moins de 19 ans.

Des restrictions semblables entreront en vigueur dimanche en Nouvelle-Écosse, et l'entreprise Imperial Tobacco a annoncé jeudi qu'elle contestait devant les tribunaux la validité de cette décision. Elle soutient que l'interdiction n'est pas de compétence provinciale et que, de toute façon, les preuves démontrant que les produits aromatisés attirent les jeunes sont insuffisantes.

Le médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, le docteur Robert Strang, a affirmé en entrevue que la province n'avait pas l'intention de faire marche arrière sur cette loi.

Mardi, le gouvernement du Nouveau-Brunswick déposait aussi un projet de loi pour interdire, à compter du 1er juillet, de fumer dans les lieux publics fréquentés par les enfants, y compris les terrasses de restaurants, les terrains de sport et les plages. De plus, le projet de loi repousserait les fumeurs à plus de neuf mètres des portes et fenêtres des lieux de travail, et à 20 mètres des terrains de sport et des plages publiques avec enfants.

En outre, les fumeurs ne seraient plus en mesure de griller une cigarette à moins de neuf mètres d'un sentier de jogging ou dans les parcs provinciaux. Cette mesure ne concernerait pas les emplacements de camping loués, les terrains de golf et les zones désignées dans les parcs.

Au Québec, la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique, Lucie Charlebois, a déposé le 5 mai un projet de loi qui prévoit aussi d'interdire la vente de produits du tabac aromatisés, et de soumettre la cigarette électronique aux mêmes restrictions que celles imposées aux produits du tabac. Le projet de loi veut aussi interdire de fumer sur les terrasses.

En Ontario, le gouvernement a adopté mardi une loi similaire, prévoyant cependant une exemption temporaire pour les produits mentholés.

En Alberta, le nouveau gouvernement néo-démocrate est en faveur de l'interdiction des produits au menthol, et la première ministre, Rachel Notley, a affirmé qu'une annonce serait faite sous peu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer