Paquets de cigarettes «neutres» réclamés

Paquets de cigarettes neutres en vente en Australie.... (PHOTO CARLA GOTTGENSM, ARCHIVES BLOOMBERG)

Agrandir

Paquets de cigarettes neutres en vente en Australie.

PHOTO CARLA GOTTGENSM, ARCHIVES BLOOMBERG

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le gouvernement Couillard est sur le point de déposer un projet de loi antitabac, selon la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac. Le groupe en profite pour réclamer des emballages «neutres», comme en Australie, en Irlande, au Royaume-Uni et en France.

«Le Québec avait en 1998 et en 2005 les lois les plus innovatrices en terme de contrôle du tabac, dit Geneviève Bois, de la Coalition. Normalement, il devait y avoir une révision tous les cinq ans après 2005. Nous sommes deux cycles en retard.» Mme Bois fonde beaucoup d'espoir sur le fait que le premier ministre Couillard était en 2005 ministre de la Santé et que sa loi antitabac avait alors été saluée «partout dans le monde». Aucune autre province canadienne n'étudie pour le moment la possibilité d'imposer des paquets neutres.

Ni le ministère de la Santé, ni la ministre responsable de la santé publique, Lucie Charlebois, n'ont voulu faire de commentaires sur les paquets neutres, hier. En 2013, l'Institut national de santé publique s'était prononcé en faveur des paquets neutres dans un mémoire déposé en commission parlementaire. L'attachée de presse de Mme Charlebois a évoqué un dépôt du projet de loi «prochainement».

L'Australie a été la première, en 2012, à imposer des emballages «neutres», qui ne permettent pas aux fabricants de cigarettes de différencier leurs marques avec une présentation visuelle attirante. Depuis le début de l'année, le Royaume-Uni, l'Irlande et la France ont emboîté le pas.

Mémoire

Mme Bois a fourni à La Presse, en primeur, un mémoire de la Coalition qui conclut notamment que les jeunes et les femmes sont particulièrement sensibles à l'attrait diminué des cigarettes vendues dans des paquets neutres. Le mémoire avance que «les emballages attrayants tendent à affaiblir les mises en garde sur les effets nocifs pour la santé des produits». Deux études financées par l'industrie du tabac allèguent que la loi sur les paquets neutres n'a pas diminué le nombre de cigarettes vendues, même si le nombre total de fumeurs a diminué, mais les groupes antitabac affirment qu'il est trop tôt pour tirer des conclusions.

La Coalition a également fourni à La Presse un avis juridique d'un avocat de la Société canadienne du cancer sur la légalité de lois provinciales sur les paquets neutres, ainsi qu'un document internet d'Imperial Tobacco sur le sujet. «L'industrie a soulevé que les provinces n'ont peut-être pas le droit de légiférer sur le sujet, mais il nous semble clair que oui», dit Mme Bois.

Le document d'Imperial Tobacco, qui date de 1994 et a été obtenu par l'entremise d'un recours collectif, fait état de deux projets, «Projet Projet» et «Projet X», qui ont évalué l'impact potentiel d'une loi imposant des paquets neutres, alors envisagée par le gouvernement fédéral et par celui de l'Ontario. On y lit que «les paquets sont parmi les derniers outils traditionnels permettant de différencier nos marques et de renforcer notre positionnement» et qu'une «érosion de l'image» des différentes marques de cigarettes est à craindre.

EN CHIFFRE

3%
Baisse du nombre de fumeurs en Australie en 2013

Source: Washington Post

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer