Les postes de directeur de santé publique désertés

Le Dr Horacio Arruda... (PHOTO JEAN-MARIE VILLENEUVE, ARCHIVES LE SOLEIL)

Agrandir

Le Dr Horacio Arruda

PHOTO JEAN-MARIE VILLENEUVE, ARCHIVES LE SOLEIL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le directeur national de santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda, a été nommé directeur intérimaire de la région de Laval, hier, car aucun autre candidat n'a voulu occuper le poste.

«Quand aucun candidat ne se présente, le directeur national doit prendre la relève. C'est ce qui arrive. Le Dr Arruda a maintenant quatre régions sous sa gouverne. C'est énorme. C'est une situation anormale», affirme le directeur de l'Association des médecins spécialistes en santé communautaire du Québec, le Dr Yv Bonnier Viger.

La santé publique vit une période de crise depuis l'été dernier. En juillet, six directeurs régionaux de santé publique avaient démissionné en bloc pour protester contre les nouvelles règles budgétaires imposées par Québec.

Selon ces nouvelles règles, les directeurs régionaux ne peuvent plus assumer leur fonction de direction en plus de pratiquer des activités médicales. Québec a voulu mettre un terme à cette rémunération parallèle. Une situation qui choque profondément les principaux intéressés. À un point tel que plusieurs régions se retrouvent maintenant sans directeur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer