Les Petits Frères sont préoccupés par la détresse des aînés

Les Petits Frères, qui s'occupent des aînés souvent... (Photo archives The New York Times)

Agrandir

Les Petits Frères, qui s'occupent des aînés souvent isolés et délaissés par leurs proches, estiment qu'il est du devoir de la société d'apporter des solutions concrètes à leur détresse.

Photo archives The New York Times

La Presse Canadienne

À quelques jours du 1er octobre, Journée internationale des personnes âgées, proclamée par l'ONU, l'organisme «Les Petits Frères» lance un cri d'alarme et souhaite attirer l'attention de toutes les générations sur les conditions de vie parfois difficiles des aînés.

Selon les principes énoncés par l'Organisation des Nations Unies, toute personne âgée a droit à son indépendance, son épanouissement personnel et surtout sa dignité.

Les Petits Frères, qui s'occupent des aînés souvent isolés et délaissés par leurs proches, estiment qu'il est du devoir de la société d'apporter des solutions concrètes à leur détresse.

L'organisme signale que plusieurs aînés n'ont personne à qui parler, avec qui partager leurs joies et leurs peines du quotidien. Il ajoute que cette souffrance est difficile à vivre sur le plan émotionnel, ce qui affecte la santé mentale et augmente le risque de maladies chroniques.

Les Petits Frères sont les témoins privilégiés de la réalité des personnes âgées. Plus de 1300 bénévoles contribuent à la qualité de vie de milliers d'entre elles dans 13 régions du Québec, par le biais du service d'accompagnement entre autres.

Pour souligner la Journée internationale des personnes âgées, des activités spéciales ont été organisées jusqu'au 1er octobre.




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer