L'Institut de cardiologie poursuivi pour 45 millions

L'Institut de cardiologie est le plus grand centre... (Photo fournie par l'Institut de cardiologie de Montréal)

Agrandir

L'Institut de cardiologie est le plus grand centre de recherche cardiovasculaire du Canada et obtient des centaines de contrats de l'industrie. Plus de 615 personnes y travaillent.

Photo fournie par l'Institut de cardiologie de Montréal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Alléguant que l'étude clinique de son médicament CER-101 n'a pas été réalisée dans les règles de l'art, la multinationale Cerenis Therapeutics Holdings réclame près de 45 millions de dollars en dommages à l'Institut de cardiologie de Montréal. Elle prétend que l'étude est sans valeur et qu'il faut la reprendre.

CER-101 est un médicament expérimental que Cerenis a élaboré pour lutter contre l'athérosclérose. En juillet 2010, la multinationale a déclaré avoir confié à l'Institut de cardiologie le mandat de réaliser l'étude clinique sur ce médicament. Cerenis affirme avoir donné plus de 17 millions à l'Institut pour ce contrat, qui devait porter sur 500 patients de différents pays.

De fait, l'étude a été réalisée de mars 2011 à mars 2013 sur 507 patients du Canada, des États-Unis, de la France et des Pays-Bas. Le protocole incluait la prise d'images intravasculaires par écographie avant et après le traitement. Cerenis reproche à l'Institut d'avoir été «suggestif» dans sa sélection d'images et allègue qu'il n'a pas respecté les critères de l'étude. Elle soutient aussi que par la suite, l'Institut n'a pas fourni tous les détails requis en lien avec cette étude, de sorte que cela a nui à l'évolution du médicament.

Allégations contestées

Me Éric Hardy, qui représente l'Institut de cardiologie dans cette affaire, n'a pas voulu faire de commentaire car l'affaire est devant les tribunaux. «Tout ce que je peux dire, c'est que les allégations seront contestées.»

Anne-Julie Ouellette, porte-parole de l'Institut de cardiologie, s'est aussi abstenue de faire des commentaires. Elle a indiqué que l'Institut de cardiologie est le plus grand centre de recherche cardiovasculaire du Canada, qu'il obtient des centaines de contrats de l'industrie et que plus de 615 personnes y travaillent.

Principaux montants réclamés par Cerenis

  • 25,2 millions pour l'étude clinique et les analyses indépendantes qu'elle a fait faire par la suite
  • 12,6 millions pour la production du médicament pour les besoins de l'étude
  • 3,8 millions pour les salaires des employés de Cerenis qui ont participé à l'étude




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer