Exclusif

Des résidus de pesticides dans des herbes chinoises

Huit pesticides décelés dans les herbes vendues au... (PHOTO ARCHIVES GREENPEACE)

Agrandir

Huit pesticides décelés dans les herbes vendues au Canada sont classés comme «extrêmement» ou «très dangereux» par l'Organisation mondiale de la santé.

PHOTO ARCHIVES GREENPEACE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La vente de plus de 2000 remèdes traditionnels chinois est actuellement autorisée au Canada. Leur nombre est en croissance rapide: on en comptait seulement 1400 il y a un an. Utilisés pour soigner diverses maladies, ces produits ne sont pas tous aussi naturels qu'on pourrait le croire.

Une enquête internationale de Greenpeace révèle la présence de résidus de pesticides dans la quasi-totalité des herbes chinoises achetées chez nous, mais aussi aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Italie et aux Pays-Bas.

Des pesticides ont été décelés dans 35 des 36 échantillons testés par un laboratoire indépendant en Chine, pour le compte de Greenpeace. Plus inquiétant: les niveaux de pesticides trouvés dans 26 produits excèdent les limites maximales autorisées en Europe.

Le portrait des herbes chinoises offertes au Canada est lui aussi troublant: un total de 47 pesticides différents ont été trouvés dans sept produits vendus à Toronto et Vancouver. «Le chèvrefeuille de Chine acheté au Canada atteint même le deuxième rang mondial des produits contenant le plus de pesticides, indique Éric Darier, de la campagne sur l'agriculture durable de Greenpeace International. Il contient 24 pesticides différents.»

Classés «extrêmement dangereux» par l'OMS

Huit pesticides décelés dans les herbes vendues au Canada sont classés comme «extrêmement» ou «très dangereux» par l'Organisation mondiale de la santé, dont l'éthorpophos et le méthamidophos.

«C'est choquant: beaucoup de gens prennent ces produits parce qu'ils les croient bons pour la santé, observe M. Darier. En fait, ils contiennent parfois de hauts niveaux de pesticides.» Utilisées de manière préventive ou curative, les plantes médicinales chinoises sont consommées en décoctions, en comprimés, et peuvent aussi faire partie de l'alimentation, notamment dans des soupes.

Les exportations d'herbes chinoises ont atteint une valeur de 330 millions US au premier trimestre de 2013, «une progression de 11,2 % en un an», a souligné récemment le China Daily. Une hausse particulièrement importante des volumes exportés aux États-Unis est notée, soit une augmentation de 26,9 % au premier trimestre. Cela s'explique par l'intérêt grandissant des Occidentaux pour un mode de vie sain, selon la Chambre de commerce chinoise pour l'importation et l'exportation de médicaments et de produits de santé (CCCMHPIE).

Santé Canada n'a pas trouvé de pesticides

Est-ce que Santé Canada - qui n'a pas encore pris connaissance de l'enquête de Greenpeace, dévoilée aujourd'hui au Canada - teste les herbes chinoises? «On a effectué des analyses sur un petit nombre de remèdes traditionnels chinois au cours des cinq dernières années afin d'y déceler la présence de résidus de pesticides, et aucun résidu de ce genre n'a été trouvé», a répondu Leslie Meerburg, porte-parole de Santé Canada.

«Il incombe au détenteur de la licence de mise en marché de veiller à ce que ses produits ne dépassent pas les limites de résidus de pesticides», a ajouté Mme Meerburg.

Le gouvernement Harper a créé en 2012 un comité consultatif sur les médicaments traditionnels chinois. «De plus en plus de Canadiens se procurent des remèdes traditionnels chinois, et ce comité permettra aux intervenants de nous dire comment offrir aux Canadiens des produits sûrs et efficaces», a indiqué la ministre de la Santé Leona Aglukkaq, au cours de la première séance du comité.

Pour consulter le rapport de Greenpeace (en anglais): http://www.greenpeace.org/chinese-herbs-testing-results

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer