Martine Ouellet officiellement candidate à la direction du Bloc

Martine Ouellet... (PHOTO NINON PEDNAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Martine Ouellet

PHOTO NINON PEDNAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sophie Allard
La Presse

La députée de Vachon à l'Assemblée nationale, Martine Ouellet a déposé, dimanche matin, son bulletin officiel de candidature à la direction du Bloc Québécois. Elle en a fait l'annonce à la permanence du parti, dans le nord de Montréal, accompagnée des députés Xavier Barsalou-Duval et Gabriel Ste-Marie et de partisans.

« Le Bloc, c'est un parti fort, qui bouge, qui rayonne par son énergie, son audace. Je ne suis pas seule, j'ai autour de moi toute une équipe de personnes dynamiques, à l'esprit ouvert », a-t-elle déclaré aux médias sur place.

« Aujourd'hui, c'est la course officielle qui commence. J'ai déjà commencé à rencontrer les assemblées générales du Bloc et je vais continuer à rencontrer les membres sur le terrain », a dit Mme Ouellet, qui a obtenu 1700 signatures dans au moins 25 circonscriptions.

D'entrée de jeu, elle a affirmé qu'elle irait de l'avant avec son projet « 50 +1 réponses sur l'indépendance », outil pédagogique qu'elle souhaite développer en collaboration avec les partis et organisations indépendantistes. « Les gens sont très ouverts à l'indépendance, mais ils veulent avoir plus d'informations. Ça nous prend des outils clairs et vulgarisés. »

Convaincue que la meilleure place pour préparer l'indépendance est à Ottawa, elle s'est engagée à défendre les intérêts du Québec dans les dossiers suivants: la renégociation de l'ALÉNA, l'exode des sièges sociaux, les paradis fiscaux et l'énergie pétrolière. « Le Canada est un pays pétrolier. Nous, on n'en veut pas d'Énergie est. Tant que le Québec n'est pas indépendant, c'est le Canada qui décide à notre place. », a-t-elle réitéré.

Mme Ouellet se dit confiante de voir le Bloc revenir en force. « La vague orange est terminée. On ne voit plus aucun enthousiasme ici au Québec pour le NPD. Et au Parti libéral, on commence à voir qui est le vrai Justin Trudeau, qui dit une chose avant les élections et fait l'inverse par la suite. Je ne pense pas que les Québécois veulent ça. »




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer