Sûreté du Québec: un service jugé trop cher par les municipalités

Pas moins de 1040 municipalités au Québec ne... (PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Pas moins de 1040 municipalités au Québec ne disposent pas d'un corps de police. Certaines font partie d'une régie intermunicipale, mais la majorité recourt aux services de la Sûreté du Québec.

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les petites municipalités s'inquiètent de la hausse de la facture pour obtenir les services de la Sûreté du Québec.

La Fédération québécoise des municipalités réclame que l'augmentation soit plafonnée à l'inflation. 

Pas moins de 1040 municipalités au Québec ne disposent pas d'un corps de police. Certaines font partie d'une régie intermunicipale, mais la majorité recourt aux services de la SQ. Ces municipalités paient 53 % de la facture, tandis que Québec couvre les 47 % restants. 

Or la facture des municipalités pour ce service est passée de 262 millions en 2010 à 305 millions en 2016, une hausse de 16 %. 

La FQM a profité des consultations sur le projet de loi 110 pour déplorer que Québec mette de côté cette préoccupation.

Cette législation qui prévoit revoir les mécanismes de négociation ne couvre pas les services de police assurés par la Sûreté du Québec, soit pour 92 % des municipalités.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer