Fort McMurray: la catastrophe la plus coûteuse de l'histoire canadienne

Les incendies de forêt de Fort McMurray, en... (La presse Canadienne, Jonathan Hayward)

Agrandir

Les incendies de forêt de Fort McMurray, en Alberta, ont causé des dommages s'élevant à 3,58 G$. Il s'agit du désastre le plus coûteux de l'histoire du pays pour les assureurs.

La presse Canadienne, Jonathan Hayward

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Fort McMurray

Le Bureau d'assurance du Canada soutient que les coûts des dommages assurés causés par les incendies de forêt de Fort McMurray, en Alberta, s'élèvent à 3,58 milliards de dollars, ce qui en fait le désastre le plus coûteux de l'histoire du pays pour les assureurs.

«Ces feux de forêt et les dommages assurés qu'ils ont provoqués prouvent malheureusement, une fois de plus, que les événements météorologiques extrêmes continuent d'augmenter en fréquence et en gravité», a estimé Don Forgeron, président et chef de la direction du Bureau d'assurance du Canada.

M. Forgeron souhaite l'adoption d'approches plus disciplinées et plus rigoureuses sur la préparation de la population aux incendies et aux inondations. «En agissant maintenant, nous pouvons minimiser les coûts pour les contribuables et mieux équiper les Canadiens à affronter les défis à venir», a-t-il soutenu.

Les coûts des dommages assurés causés par les incendies de Fort McMurray représentent plus de deux fois le montant de la précédente catastrophe naturelle la plus chère enregistrée au pays, soit les inondations dans le sud de l'Alberta en 2013, dont le montant s'est élevé à 1,7 milliard $, indique le BAC.

Mais en dollars constants (de 2014), c'est la «crise du verglas» au Québec en 1998 qui arrivait jusqu'ici en première place, avec 1,9 milliard $ de dommages assurés, révélait le rapport du BAC l'an dernier.

Les incendies du mois de mai à Fort McMurray ont forcé l'évacuation de près de 90 000 résidants de la municipalité régionale de Wood Buffalo et ont détruit quelque 2400 maisons et édifices. Les résidants ont pu depuis regagner leur communauté, mais il aura fallu attendre deux mois avant que l'état d'urgence ne soit levé.

Le BAC souligne qu'il y a eu plus de 27 000 réclamations pour des biens personnels (moyenne de 81 000 $), 12 000 réclamations en assurance automobile (moyenne de 15 000 $) et plus de 5000 réclamations en assurance commerciale (moyenne de 250 000 $).

Les chiffres du BAC pour Fort McMurray sont basés pour la première fois sur des données colligées par une firme privée, Catastrophe Indices and Quantification, qui estime les dommages assurés à l'aide de sondages menés auprès des assureurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer