• Accueil > 
  • Actualités > 
  • National 
  • > Orlando: l'arme utilisée par le tireur restera à autorisation restreinte au Canada 

Orlando: l'arme utilisée par le tireur restera à autorisation restreinte au Canada

La pétition lancée par un homme qui affirme... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

La pétition lancée par un homme qui affirme que les chasseurs canadiens veulent pouvoir se servir de l'AR-15 a été signée par plus de 25 000 personnes, la majorité provenant de l'Ontario, de l'Alberta et de la Colombie-Britannique.

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
John Cotter
La Presse Canadienne

Le gouvernement fédéral rejette l'idée de permettre aux chasseurs d'utiliser le même modèle de fusil d'assaut dont s'est servi l'auteur de la tuerie de masse à Orlando, en Floride, a indiqué le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, mardi.

Le mois dernier, le député conservateur de la circonscription de Prince George-Peace River-Northern Rockies, en Colombie-Britannique, Bob Zimmer, avait présenté une pétition à la Chambre des communes, demandant, au nom de propriétaires légitimes d'armes à feu du Canada, que la carabine semi-automatique ArmaLite Rifle-15 (AR-15) soit désignée comme une arme sans restriction.

La pétition lancée par un homme, qui affirme que les chasseurs canadiens veulent pouvoir se servir de cette arme populaire, a été signée par plus de 25 000 personnes, la majorité provenant de l'Ontario, de l'Alberta et de la Colombie-Britannique.

M. Goodale a dit que le gouvernement libéral allait répliquer officiellement de façon écrite à la pétition. Il s'est montré ferme sur un point: le gouvernement n'a pas l'intention de changer la classification de cette arme.

Le ministre a dit que le gouvernement du Canada a fondé sa décision sur l'opinion des autorités policières sur ce sujet.

Marc Bennett, le résidant de Corner Brook, à Terre-Neuve-et-Labrador, qui a lancé la pétition, n'était pas disponible pour commenter les déclarations du ministre.

La carabine AR-15 est la version civile du M16, un fusil d'assaut employé par l'armée américaine. Plusieurs auteurs de meurtres de masse s'en sont servi pour perpétrer leur crime, comme l'homme qui a assassiné 20 enfants et six adultes dans une école de Newtown, au Connecticut.

Une des carabines les plus vendues aux États-Unis, la AR-15 - et ses diverses variations - est utilisée par des forces policières et certaines armées dans d'autres pays.

Au Canada, l'arme ne peut être utilisée que dans un club de tir.

Dans sa pétition, M. Bennett affirme que la carabine avait été désignée arme à autorisation restreinte pour des raisons «cosmétiques» au milieu des années 1990. Il soutient que l'arme n'est pas plus dangereuse que les milliers d'autres carabines similaires utilisées légalement chaque jour.

«Cette carabine est l'arme de chasse la plus répandue au monde. (Elle) était sans restriction pour la chasse jusqu'à la nouvelle classification des armes à feu, au milieu des années 1990, et nous, chasseurs, aimerions qu'elle le redevienne.»

M. Goodale a rappelé que la décision de classer l'AR-15 comme une arme à autorisation restreinte avait été recommandée par des experts de la GRC. Cette recommandation ne doit pas être remise en question par des politiciens, a-t-il ajouté.

«Les arguments ont été présentés par la GRC, le jugement professionnel a été rendu par la GRC. Je ne vois rien qui puisse remettre en question le bien-fondé de ce jugement.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer