Des évacués de Fort McMurray devront patienter avant de rentrer

Une vue aérienne de l'autoroute 63, au sud... (Photo archives Reuters)

Agrandir

Une vue aérienne de l'autoroute 63, au sud de Fort McMurray.

Photo archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
EDMONTON

Quelque 2000 sinistrés de Fort McMurray qui devaient revenir à la maison pendant la semaine devront patienter un peu plus, a annoncé la première ministre de l'Alberta Rachel Notley, lundi.

Mme Notley a indiqué que 500 résidences qui n'avaient pas été endommagées par l'incendie de forêt ayant ravagé trois quartiers de la ville, au début du mois de mai, n'étaient pas encore assez sécuritaires pour pouvoir y demeurer.

Des experts de la santé en sont arrivés à cette conclusion après avoir effectué des tests sur la qualité de l'air, du sol, de l'eau et sur les cendres dans ce secteur.

Les évacués ne pourront pas revenir tant et aussi longtemps que les débris et les cendres toxiques ne seront pas complètement retirés.

La première ministre a ajouté que de nouveaux arrangements seront pris pour permettre à ces personnes d'aller inspecter leur domicile.

Les autorités ont prévenu ces personnes qu'elles devront trouver un autre endroit pour vivre avant qu'on ne leur permette de revenir. Certaines devront attendre jusqu'à septembre avant de réintégrer leur foyer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer