Des Canadiens veulent hausser la présence des femmes sur Wikipédia

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Morgan Lowrie
La Presse Canadienne

Wikipédia est l'un des sites de référence les plus consultés dans le monde, et pourtant, les femmes sont encore sous-représentées dans l'encyclopédie en ligne.

Le problème est d'abord démographique: les articles sur le site sont écrits majoritairement par des hommes. Tout le monde peut créer un article sur Wikipédia. Or, seulement 10 pour cent des auteurs s'identifient comme des femmes, selon la dernière enquête auprès des utilisateurs, réalisée en 2011. D'autres sondages avec des méthodologies différentes estiment que ce nombre oscille entre 8,5 et 16 pour cent.

Pour combler ce fossé, des organisateurs canadiens de partout au pays ont interpellé leurs homologues à l'étranger pour lancer une série d'événements appelés «edit-a-thon» qui ont pour objectif d'accroître la présence des femmes auteures et de créer des pages pour certaines femmes sous-représentées, surtout dans le domaine des arts.

Si 90 pour cent du contenu est produit par les hommes, peu d'articles s'adressent directement aux femmes, selon Amber Berson, coordonnatrice de la douzaine d'événements qui se dérouleront au Canada au mois de mars.

Cette faible présence des auteures féminines a des conséquences sur le contenu lui-même, souligne Mme Berson. Les textes sur le féminisme, les artistes féminines ou les activités importantes pour les femmes seront rares, et parfois même inexistants.

Les événements ont lieu dans le cadre de la campagne new-yorkaise «Art + Feminism», qui a commencé en 2013 dans le but d'augmenter la couverture des artistes féminines sur Wikipédia.

Parmi les événements qui se tiendront à Montréal, il y aura des ateliers sur l'histoire de l'inégalité des sexes sur Internet, ainsi que des cours pour mieux utiliser l'interface de Wikipédia.

Au Canada, les événements visent notamment à s'assurer que les artistes canadiennes - qui sont sous-représentées - reçoivent l'attention qui leur est due.

Lors d'un événement à Montréal cette semaine, 32 pages ont été éditées dont celles de la réalisatrice Lynn Stopkewich, de l'artiste Ethel Seath et de la danseuse Margaret Dragu. Un autre atelier a attiré 43 personnes la fin de semaine dernière.

Les causes de l'inégalité des sexes sur Wikipédia sont multiples. Certains mentionnent l'interface difficile à comprendre, le climat tendu dans les discussions en ligne et le manque de temps pour les femmes.

Une porte-parole de la fondation Wikipédia estime que cet écart est lié à un problème plus large sur le Web, qui est associé traditionnellement aux hommes blancs. «Nous croyons que cela reflète certains biais systémique dans notre culture, spécifiquement dans les communautés en ligne», a expliqué Juliet Barbara.

La fondation a pris des mesures pour s'attaquer au harcèlement et au langage ordurier sur ses forums et pour rendre sa plateforme plus accessible.

La fondation offre également des centaines de milliers de dollars en bourse chaque année pour donner un coup de main aux projets visant à augmenter la diversité sur le site - dont «Art + Feminism».

Malgré tous ces efforts, Mme Barbara n'a pas été en mesure de dire si le pourcentage de femmes auteurs a cru. Elle a toutefois fait remarquer qu'il y avait des centaines de nouveaux articles sur les femmes.

Tout le monde qui utilise l'Internet peut apprendre à créer une page sur Wikipédia, selon Amber Berson. Ce sont des apprentissages qui peuvent être utiles dans la vie en général, pour être plus à l'aise sur le Web, a-t-elle expliqué.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer