L'exemption de droits de douane 40 fois moins élevée aux États-Unis

La nouvelle limite américaine de 800 $ US est... (PHOTO ANDREW HARRER, ARCHIVES BLOOMBERG)

Agrandir

La nouvelle limite américaine de 800 $ US est quatre fois plus élevée que la précédente, qui était déjà beaucoup plus généreuse que l'exemption de 20 $ du Canada.

PHOTO ANDREW HARRER, ARCHIVES BLOOMBERG

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
WASHINGTON

Les Américains peuvent maintenant dépenser 40 fois plus que leurs voisins du nord sur les produits expédiés par la poste depuis l'étranger sans payer de droits de douane grâce à une nouvelle loi récemment adoptée.

La semaine dernière, le président Barack Obama a ratifié un projet de loi augmentant de manière considérable le montant de l'exemption en matière de droits de douane pour les produits importés par courrier. La nouvelle limite de 800 $ US est quatre fois plus élevée que la précédente, qui était déjà beaucoup plus généreuse que l'exemption de 20 $ du Canada.

Alors que le premier ministre Justin Trudeau s'apprête à se rendre à Washington, le gouvernement canadien subit de la pression de la part de certains acteurs de l'administration Obama et de l'industrie pour réduire cet écart.

Un groupe du milieu des affaires a même tenté de mobiliser les consommateurs canadiens en faisant circuler en ligne une pétition invitant les gens à signer s'ils souhaitaient arrêter de payer des droits de douane « injustes ».

Maryscott Greenwood du Conseil des affaires canadiennes américaines, l'organisme à l'origine de la pétition, a déclaré que ce genre d'écart ne pouvait pas durer dans le contexte d'une économie intégrée.

Elle a ajouté que les Canadiens interrogés par le groupe estimaient qu'il s'agissait d'une question de justice, se demandant pourquoi ils devraient payer des droits de douane sur les mêmes produits que les Américains achètent en franchise de droits.

Selon Mme Greenwood et une source au sein du gouvernement fédéral des États-Unis, les dirigeants américains ont l'intention de discuter de cette affaire avec leurs homologues canadiens à l'occasion de la visite officielle de M. Trudeau le mois prochain.

20 $ depuis... 30 ans

Ce n'est pas la première fois que le gouvernement canadien se penche sur la question.

Alors que le comité des finances de la Chambre des communes recueillait des renseignements à ce sujet en 2014, il a reçu une requête de la part d'eBay, l'un des plus grands bénéficiaires potentiels d'une exemption de droits de douane plus souple.

Le détaillant en ligne avait fait valoir que les normes du Canada étaient beaucoup plus strictes que celles de la plupart des autres pays et qu'il était temps qu'elles soient révisées puisque la limite de 20 $ remontait à 1985.

EBay avait aussi affirmé qu'une augmentation du montant provoquerait une hausse des envois postaux, permettrait à Postes Canada d'économiser des millions en coûts administratifs et éviterait aux consommateurs d'avoir un choc en voyant les droits de douane à acquitter pour leurs colis.

Le gouvernement a obtenu un avis semblable de la part du comité des finances du Sénat, qui lui avait aussi recommandé en 2013 d'augmenter le seuil d'exemption.

Le Conseil canadien du commerce de détail s'oppose toutefois à ce changement, plaidant qu'il entraînerait une hausse massive des commandes à l'étranger et aurait un impact dévastateur sur les détaillants du Canada et leurs employés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer