Forte opposition au niqab partout au pays

Selon une étude menée par la maison Léger,... (ARCHIVES AFP)

Agrandir

Selon une étude menée par la maison Léger, seulement 15% des Canadiens permettraient aux nouvelles citoyennes de prêter serment à visage couvert. Au Québec, c'est 6% des répondants.

ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Plus de quatre Canadiens sur cinq s'opposent au port du niqab pendant les cérémonies de citoyenneté, selon un sondage commandé par l'équipe de Stephen Harper au printemps dernier qui confirme le caractère polarisant de l'enjeu.

L'opposition s'élève à 93% au Québec, la province la plus réfractaire au voile intégral.

Ces positions semblent bien ancrées, la grande majorité des répondants assurant y être «fortement» opposés.

Selon l'étude menée par la maison Léger et rendue publique aujourd'hui par le Bureau du Conseil privé - le ministère du premier ministre -, seulement 15% des Canadiens permettraient aux nouvelles citoyennes de prêter serment à visage couvert. Au Québec, c'est 6% des répondants.

Parmi les arguments cités par les individus sondés, la maison Léger a déterminé que l'importance de l'«identification» et le «respect des normes et pratiques sociales» étaient particulièrement fréquents.

Selon des groupes de discussions organisés par les sondeurs, «les participants à de telles cérémonies doivent être clairement identifiables et il est insensé qu'ils puissent être autorisés à se cacher le visage». «Dans l'ensemble, la majorité des participants se rangeaient du côté du gouvernement», ajoute le rapport.

Dans ce débat, le Parti conservateur du Canada et le Bloc québécois plaident pour une prestation de serment à visage découvert, alors que les libéraux et les néo-démocrates estiment qu'une courte séance d'identification est suffisante. Thomas Mulcair est en nette perte de vitesse au Québec depuis que cet enjeu est au centre du débat public.

Économie, santé et emploi

Le coup de sonde, qui a coûté 133 000$ au trésor public, établit aussi les priorités des Canadiens. Un répondant sur cinq a cité l'«économie» comme priorité absolue, alors que la santé et l'emploi arrivent en seconde place avec un répondant sur dix chacun.

«La création d'emplois était perçue comme la meilleure solution à bon nombre d'autres problèmes que les participants ont soulevés spontanément, par exemple réduire la pauvreté, améliorer l'accès aux logements et stimuler la croissance économique», a évalué Léger après les groupes de discussion.

L'étude, menée au téléphone auprès de 3000 répondants, suggère aussi que 59% des Canadiens appuient l'intervention canadienne contre le groupe armé État islamique (52% au Québec), alors que l'envoi d'armes et d'équipement militaire aux forces gouvernementales ukrainiennes recueille 40% d'appui (34% au Québec).

*** 

Appui à la position du gouvernement sur le niqab

82% des Canadiens

93% des Québécois

85% des plus de 55 ans

76% des détenteurs d'un diplôme universitaire

- Avec la collaboration de William Leclerc

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer