Incendies: des centaines de personnes évacuées dans la vallée de l'Okanagan

Les deux incendies se trouvent sur les collines... (Photo Jonathan Hayward, PC)

Agrandir

Les deux incendies se trouvent sur les collines broussailleuses et abruptes qui dominent l'ouest de la zone agricole entourant Oliver.

Photo Jonathan Hayward, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
OLIVER, C.-B.

Au moins une maison a été détruite après que deux incendies de forêt eurent contraint des centaines de personnes à fuir leur demeure dans la vallée de l'Okanagan, en Colombie-Britannique.

La propriété incendiée se trouvait à Testalinden Creek, à environ sept kilomètres au sud de la ville d'Oliver, une zone ravagée par un puissant incendie, a indiqué Zoe Kirk, une représentante du district régional d'Okanagan-Similkameen.

Apparues vendredi soir, les flammes ont ravagé 13 kilomètres carrés durant la nuit de vendredi à samedi et continuaient à prendre de l'ampleur.

Un incendie plus modeste situé à Wilsons Mountain, à un kilomètre au nord d'Oliver, couvrait deux kilomètres carrés samedi après-midi.

Le district a publié un avis d'évacuation pour 360 habitations dans les régions dévastées par les flammes, mais les autorités provinciales ont déclaré lors d'une conférence de presse, samedi, que la situation paraissait moins grave que la veille.

«L'intensité des feux ce matin est un peu moins forte que ce que nous avons pu observer la nuit dernière», a annoncé Kevin Skrepnek, directeur des communications du service de gestion des incendies de forêt de la Colombie-Britannique, avant de préciser que plusieurs structures avaient brûlé dans la région.

«Mais il y a encore bien du travail à faire. À l'heure actuelle, le feu n'est absolument pas contenu, mais les vents puissants qui ont balayé la zone hier ont disparu», a-t-il ajouté.

Des services sociaux d'urgence ont été mis en place au centre communautaire d'Oliver afin de venir en aide aux habitants évacués. Le maire de la ville, Ron Hovanes, a indiqué que 300 personnes s'étaient présentées vendredi soir et que 40 d'entre elles avaient dormi là, alors que les autres avaient passé la nuit dans leur voiture ou chez des proches.

Les deux incendies se trouvent sur les collines broussailleuses et abruptes qui dominent l'ouest de la zone agricole entourant Oliver. Samedi, trois hélicoptères et 60 pompiers du service de gestion des incendies de forêt de la Colombie-Britannique étaient sur les lieux en compagnie d'équipes locales.

Oliver n'est pas la seule ville de la province à être menacée par les flammes. À Rock Creek, située à une quarantaine de kilomètres au sud-est d'Oliver, un autre incendie de forêt d'une superficie de 25 kilomètres carrés a entraîné l'évacuation de centaines de résidences, jeudi, et en a détruit au moins une.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer