Toronto: 2 morts et 3 blessés dans une fusillade dans une boîte de nuit

Une fusillade qui a éclaté au beau milieu d'un bar bondé de Toronto a fait deux... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Alan Black, Liam Casey
La Presse Canadienne
TORONTO

Une fusillade qui a éclaté au beau milieu d'un bar bondé de Toronto a fait deux morts et au moins trois blessés, dans la nuit de mardi.

Le club Muzik, situé dans le secteur du parc des Expositions, au centre-ville, accueillait lundi soir la fête officielle de l'après-festival caribéen OVO, qui mettait à l'affiche lundi le rappeur torontois Drake. On ignore si le chanteur se trouvait dans le bar au moment de la fusillade. Il s'était produit plus tôt à l'amphithéâtre Molson, sur l'île West Island, en face du parc des Expositions.

Une autre fusillade avait eu lieu devant le même bar Muzik après le festival OVO de l'an dernier; un homme de 28 ans avait alors été grièvement atteint par balle. C'est pourquoi cette année, plusieurs policiers se trouvaient dans le bar pour la fête de clôture du festival. Un policier sur place a même pratiqué vainement des manoeuvres de réanimation sur une femme dans la trentaine. Un homme dans la vingtaine a aussi succombé sur place à ses blessures.

«On a aussi trois victimes qui ont été transportées dans des hôpitaux, souffrant de blessures diverses», mais on ne craint pas pour leur vie, a indiqué le surintendant Frank Bergen. La police croit qu'il y aurait d'autres blessés et leur demande de se manifester dès que possible afin de faire progresser l'enquête.

Aucune arrestation n'a jusqu'ici été confirmée par la police, qui n'a pas encore évoqué d'hypothèse pour expliquer la fusillade.

Selon la police, les coups de feu étaient tirés en rafales, et les centaines de clients du bar ainsi que les agents sur place se trouvaient directement dans la ligne de tir. «Pour être bien francs, nous sommes très chanceux que le bilan ne soit pas plus lourd», a estimé le directeur adjoint de la Police de Toronto, Peter Sloly, en conférence de presse mardi matin.

Selon le surintendant Bergen, l'événement était «bien rodé avec beaucoup de policiers» sur place. «Nous sommes satisfaits jusqu'ici, car l'organisation impliquée a fait de son mieux et l'incident s'est produit vers 3 h 30 du matin, alors que le bar fermait pour la nuit.»

Dans un communiqué, le club Muzik indique que 73 agents de sécurité qui avaient suivi «une formation professionnelle» se trouvaient dans le bar, dont «15 agents spécialisés dans la fouille corporelle», qui ont utilisé des «détecteurs manuels de métaux sur tous les clients qui sont entrés». Le bar indique aussi que 10 policiers de Toronto, armés et payés par le club, se trouvaient sur place.

Le chef adjoint Sloly n'a pu expliquer mardi comment des armes à feu avaient pu, alors, être introduites dans le bar. Par ailleurs, l'établissement comprend aussi une piscine, entourée d'une simple clôture.

M. Sloly a admis mardi que la métropole canadienne connaissait cette année une vague de fusillades sans précédent depuis 2012.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer