Colombie-Britannique: le tiers d'un brasier important maîtrisé

La foudre serait responsable de 60 des nouveaux... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

La foudre serait responsable de 60 des nouveaux incendies qui se sont déclarés pendant la fin de semaine.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
Vancouver

Alors que les équipes réussissaient à maîtriser une partie importante des incendies de forêt en Colombie-Britannique, plusieurs résidants qui avaient été évacués d'une réserve du nord de la Saskatchewan ont pu réintégrer leur domicile parce que les brasiers ne menaçaient plus leur région.

Dans la région de Cariboo, au centre de la Colombie-Britannique, les équipes d'incendies ont réussi à maîtriser le tiers du brasier de quelque 70 kilomètres carrés près du lac Puntzi, à l'ouest de Williams Lake.

La superficie de l'incendie avait plus que doublé, samedi, passant de 30 à 70 kilomètres carrés, en raison des forts vents et de la présence de combustibles secs.

Les habitants de 90 domiciles ont dû quitter la région et 180 autres résidences pourraient être évacuées.

Plusieurs propriétés ont déjà été endommagées par les flammes, dont une cabine de chasse et de pêche, deux maisons et une résidence de campagne. La foudre serait responsable de 60 des nouveaux incendies qui se sont déclarés pendant la fin de semaine.

Si un changement de température pourrait offrir un peu de répit aux habitants de la Colombie-Britannique, un responsable provincial a déclaré que les quelques jours de pluie prévus ne seraient pas nécessairement suffisants pour contrebalancer à des semaines de sécheresse.

«Il semble que nous aurons un petit répit temporaire par rapport à la situation actuelle... Mais nous sommes encore très tôt dans l'été et la température est imprévisible et changeante chaque jour. Nous devons nous assurer que les gens ne deviennent pas complaisants en raison de cette pluie», a fait valoir le porte-parole du service provincial des incendies de forêt, Kevin Skrepnek.

Pendant ce temps, en Saskatchewan, les autorités ont annoncé que les incendies ne mettaient plus en danger Grandmother's Bay, permettant à au moins 130 membres de la Première Nation d'être transportés vers leurs maisons.

Un convoi de voiture avait escorté 150 autres personnes de cinq communautés du nord-est de la province, samedi soir.

Duane McCkay, directeur des services d'urgence de la province, a indiqué que les autorités examinaient les conditions dans 50 autres communautés évacuées pour déterminer si les 13 000 sinistrés affectés pourraient regagner leur domicile.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer