• Accueil > 
  • Actualités > 
  • National 
  • > Plusieurs politiciens célèbrent le Québec au défilé de la Saint-Jean à Montréal 

Plusieurs politiciens célèbrent le Québec au défilé de la Saint-Jean à Montréal

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) Thomas... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

Agrandir

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) Thomas Mulcair, lle chef du Bloc québécois Gilles Duceppe et le chef du Parti québécois Pierre Karl Péladeau étaient présents.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Marin
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Les nombreux drapeaux fleurdelisés qui accompagnent le traditionnel défilé de la Saint-Jean ont commencé à parader le long de la rue Saint-Denis, à Montréal, en début d'après-midi, mercredi.

De la rue Boucher jusqu'à la rue Sherbrooke, à la hauteur du carré Saint-Louis, les Québécois ont pu voir déambuler des personnages costumés, des chars allégoriques colorés et des jeunes qui effectuaient des chorégraphies et des performances musicales sur un trajet d'environ deux kilomètres.

Plusieurs dizaines de milliers de gens, parfois costumés, souvent arborant le bleu et le blanc, se sont massés le long du parcours sous un soleil radieux et sur un trajet qui était emprunté pour la première fois.

«C'est beau!», s'est exclamé Mohammed Ali Ashoury, un Iranien qui vient de s'installer au pays et assistait à son premier défilé de la St-Jean. «C'est un pays multiculturel. Je suis comme un Québécois! »

Sur le thème «Le Québec, une terre où il fait bon vivre», le défilé de la Fête nationale se déclinait en trois volets: Terre d'histoire, Terre d'accueil et Terre fertile. Avec une mise en scène de Joël Legendre, les chars allégoriques représentaient ainsi des tableaux en hommage aux nouveaux arrivants et aux traditions québécoises, comme ce char qui illustrait «la grande tablée», un rappel des imposantes tables des repas familiaux d'antan.

Comme chaque année, les politiciens étaient au rendez-vous, dont plusieurs chefs de partis politiques fédéraux, alors que les prochaines élections sont prévues en octobre et que les campagnes électorales battent déjà leur plein.

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) Thomas Mulcair, le chef du Parti libéral du Canada Justin Trudeau et le chef du Bloc québécois Gilles Duceppe étaient présents. Aucun politicien du Parti conservateur n'a été aperçu lors du défilé. Le premier ministre Stephen Harper, deux de ses ministres et une cinquantaine de ses candidats déjà investis pour le scrutin d'octobre ont plutôt opté de célébrer lors d'un événement en Beauce, dans la circonscription du ministre Maxime Bernier.

La ministre québécoise de la Culture, Hélène David, représentait le Parti libéral du Québec. Son chef Philippe Couillard était absent du défilé, car il recevait des dignitaires à Québec lors de la traditionnelle réception de la Fête nationale. Les deux porte-parole de Québec solidaire, Françoise David et Amir Khadir, étaient aussi de la partie, ainsi que le maire de Montréal, Denis Coderre.

Dans le cortège des politiciens, Gilles Duceppe et le chef du Parti québécois Pierre Karl Péladeau se tenaient côte à côte au premier rang.

Justin Trudeau, une fleur de lys bleue dessinée sur la joue, n'y est pas demeuré. Il a rompu le rang et s'est plutôt promené en bordure de la rue, à serrer la main des gens qui assistaient au défilé, se faisant prendre en photo avec eux.

«On célèbre cette fierté d'être Québécois, on célèbre notre langue et on le célèbre ensemble», a lancé M. Trudeau, entre deux «Bonne fête nationale» lancés aux gens.

«C'est vrai qu'il fait ça différemment», s'est exclamée une dame sur son passage, reprenant le thème que le jeune chef cherche d'ailleurs à imposer en vue des élections.

Il a été imité plus tard par le chef du Parti québécois, qui était accompagné de sa fiancée Julie Snyder et de deux de ses enfants. Il est le politicien qui a le plus été acclamé par la foule, qui criait souvent son nom sur son passage.

M. Péladeau, pour qui la fête nationale est «un moment de fierté et d'ouverture» envers les nouveaux arrivants, très présents au défilé, trouve que «le Québec a toujours été enrichi de cette diversité, par ceux et celles qui ont fait le choix de quitter leur pays et de venir enrichir celui qu'ils ont choisi».

Plusieurs députés du NPD étaient au défilé, et leur formation politique ne brandissait ni pancarte ni banderole.

«Nous, on souhaite que ce soit non partisan, que ce soit pour tout le monde», a expliqué le chef Mulcair qui trouve que le Québec a beaucoup de choses à fêter. «On est tellement bien à Montréal!», s'est exclamé le chef, qui y a sa circonscription.

Quant à Françoise David, elle dit qu'elle veut «qu'on soit fiers d'être Québécois, mais qu'on soit fiers d'être debout». Debout devant les forces adverses, l'austérité, les vautours du pétrole, résume-t-elle. Les Québécois doivent aussi «pouvoir continuer de rêver d'un Québec plus juste et plus écologique».

Pour le maire Denis Coderre, Montréal personnifie comment le Québec est multiculturel et inclusif.

«On célèbre cette magnifique diversité et en même temps on regarde vers l'avenir et on se dit: Montréal a évolué, la société a évolué et chaque année c'est une célébration et c'est un moment de se rassembler».

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • En fierté s.v.p.!

    Estrie et Régions

    En fierté s.v.p.!

    La température ensoleillée a fait pousser le germe de nombreuses fleurs de lys, hier, journée de Fête nationale. »

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer