Camp pour le droit au logement: le FRAPRU atteint son but

Le Camp pour le droit au logement du... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRECHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

Le Camp pour le droit au logement du FRAPRU a été démantelé à deux reprises par le Service de police de la Ville de Montréal, jeudi et vendredi.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRECHETTE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Amorcé jeudi, le Camp pour le droit au logement du Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) met fin à ses activités dimanche, en tenant en après-midi un grand rassemblement au Parc du Mont-Royal, à Montréal.

Le porte-parole du FRAPRU, François Saillant, estime que les objectifs ont été atteints, dont celui de défrayer les manchettes dans les médias. Il croit que le Camp a réussi à souligner «la négligence» des gouvernements fédéral et québécois dans le dossier du logement social.

Le Camp était composé d'une centaine de personnes. Il a été démantelé à deux reprises par le Service de police de la Ville de Montréal, jeudi et vendredi. Samedi, les militants ont accueilli bruyamment le ministre fédéral Denis Lebel, à son arrivée aux assises de l'Union des municipalités du Québec, à Montréal.

Un geste symbolique doit être posé dimanche pour signifier la fin du Camp et montrer la détermination à poursuivre la lutte pour le droit au logement.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer